Les dizaines de milliers de personnes tuées par les bombardements saoudiens au Yémen et les dizaines de milliers d’enfants qui ont perdu la vie à cause de la faim causée par la violence contre la majorité houthi au Yémen, ainsi que la disparition scandaleuse du journaliste Jamal Khashoggi à l’ambassade saoudienne en Turquie, ont conduit le gouvernement danois à suspendre les exportations d’armes vers ce pays islamique.

Le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen, était chargé de l’annonce ce 22 novembre 2018 et a souligné que la mesure avait été prise après les discussions qui ont eu lieu le lundi 19 novembre lors de la réunion avec ses homologues de l’Union européenne.

En plus de freiner l’exportation d’armes, l’exportation de biens civils qui peuvent être utilisés pour « violer » les droits humains des Yéménites est également interdite.

« Le Danemark avait déjà une pratique très restrictive dans ce domaine, mais j’espère que la décision danoise amènera davantage de pays de l’UE à soutenir une application stricte des règles de l’Union dans ce domaine », a déclaré Samuelsen, essayant de créer une nouvelle tendance qui mettra un terme aux épreuves de la population du Yémen.

Rappelons que le journaliste du Washington Post Khashoggi a été assassiné à l’intérieur du consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre dernier et qu’une enquête de la CIA montre que le prince saoudien est responsable de son assassinat.

L’Allemagne a également cessé de vendre des armes au régime arabe le 19 novembre.

L’article original est accessible ici