Le champ subtil et l’action politique

27.11.2018 - São Paulo, Brasil - Outras Palavras

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Portugais

Le champ subtil et l’action politique
Acte de soutien à Haddad, 23/10/18, Rio de Janeiro (Image : Mídia NINJA)

Par Débora Nunes (*)

Face aux résultats des élections brésiliennes, des analyses approfondies, pertinentes et importantes ont été faites et seront importantes pour notre histoire politique et pour notre avenir. Mais la question « pourquoi la rationalité a-t-elle quitté le terrain et ne nous a-t-elle pas défendus du pire? » continue à marteler sans une réponse claire. Analyser l’influence du champ subtil peut aider à voir comment nous sommes arrivés à ce point au Brésil et ce qui nous attend, puisqu’une grande partie de ce qui s’est passé ne se situe pas dans le champ de la rationalité en vigueur. Le paradigme quantique-holistique-systémique-écologique amène la reconnaissance de la dimension immatérielle du monde en tant que nouveau champ de connaissances. Quand la dimension matérielle a été disséquée avec compétence par le paradigme cartésien et par le matérialisme historique et dialectique, qui en fait partie, et pourtant il reste tant de questions, il est temps d’aller plus loin.

La rationalité actuelle repose sur la capacité à comprendre la logique des événements avec des nombres, des comparaisons, des relations hiérarchiques entre des concepts et entre des données, ainsi que sur la notion de nécessaire « preuve matérielle ». Cette rationalité n´est pas suffisante en ce moment pour comprendre la réalité car celle-ci est aussi composée de phénomènes subtils dont la compréhension nécessite un autre ordre de raisonnement. Une façon d’interpréter ces phénomènes est apportée par la notion de « champs morphogénétiques » proposée par Rupert Sheldrake, un biologiste anglais, qui les conçoit comme un champ universel formé d’actions, de pensées et de sentiments au long de l’histoire individuelle et collective. Pour comprendre ce domaine, il est nécessaire de rappeler le phénomène de « l’intrication quantique » dans lequel électrons, photons et même des molécules restent interconnectés indépendamment de l’espace-temps et se comportent de manière connectée. Une autre notion importante du nouveau paradigme est la compréhension du phénomène du « saut quantique », c’est-à-dire lorsqu’un changement d’état discontinu et inattendu se produit lorsque les conditions sont données. Celle-ci et d’autres notions de la vision du monde quantique holistique aideront à rendre nos observations, déductions et généralisations à propos de la réalité plus complètes et donc plus compétentes.

Le modèle explicatif des « constellations familiales » sera utilisé pour comprendre ce qui s’est passé au Brésil lors de ces élections et, même s’il existe de nombreuses autres possibilités pour aborder ce domaine subtil, celui-ce semble particulièrement utile pour inspirer l’action nécessaire dans le domaine du champ énergétique. Cette action, au contenu nouveau, sera présentée ultérieurement et complète l’action politique humaniste, écologique et émancipatrice déjà bien connue, cet « activisme » que l’extrême droite a promis d´éteindre au Brésil, et qu´elle n´arrivera jamais à le faire. L’activisme se traduit par de nombreuses formes d’éducation populaire stimulant la pensée critique, l’organisation citoyenne au sein de mouvements, syndicats, ONG et partis politiques, l’articulation entre différents groupes au sein d’un vaste réseau progressiste, les actions concrètes de la société civile en matière de justice sociale, écologie et le riche univers de l’économie solidaire, des écovillages, etc. Les actions dans le niveau parlementaire, les manifestations de rue et celles menées dans les réseaux sociaux, etc. constituent autre type d’activisme. La combinaison de ces actions avec celles qui atteignent la dimension subtile sera essentielle pour sortir le Brésil de la situation dans laquelle il se trouve.

Bert Hellinger, le créateur de la méthode des constellations familiales, affirme que le comportement humain est lié à l’existence de quelque chose qui ressemblerait à une « âme universelle » ou à un champ morphogénétique, qui se nourrit de nos histoires et s’active lorsque suffisamment répété pour se « fixer ». Il propose que nos émotions et nos conflits soient liés à des fidélités ancestrales et que de vieilles émotions négatives non guéries puissent être à nouveau vécues par des membres d’une famille, d’un groupe ou d’une nation. Hellinger a vécu en Afrique du Sud et a appris avec de chamanes la façon de traiter avec les ancêtres et avec le réseau de relations qui nous unit au-delà de l’espace-temps, comme l’enseigne le paradigme quantique. Dans sa méthode, il a développé la vision originale de Virginia Satir, qui a organisé des groupes de guérison où des inconnus interprétaient des personnages du drame vécu par quelqu’un et ressentaient  comme s´ils étaient réellement les gens interprétés, imitant même des gestes ou répétant des mots courants dans leur vocabulaire.

Dans les sessions de constellations familiales, les membres du groupe de guérison accèdent à « l’âme universelle » ou au « archive akashique », où tout est « écrit » et permettrait ainsi à une personne de ressentir ce que l’autre ressent lors qu´elle se connecte avec elle. À leur tour, les personnes interprétées, comme si elles étaient quantiquement reliées à l’interprète, ressentaient les effets de la séance de guérison. Elles peuvent passer à ce sentir différemment, même sans connaître le travail du groupe, en percevant soi même, par exemple, comme ayant été écoutées, comprises et pardonnées, etc., lorsque le conflit ait été correctement interprété. Cette méthode est largement utilisée au Brésil et dans le monde, avec un grand succès psychothérapeutique et permet de guérir des conflits ancestraux qui se manifestent aujourd’hui dans la vie des gens.

Mais qu’est-ce que les relations subtiles entre humains ont à voir avec les élections brésiliennes ? L’histoire du Brésil est imprégnée de souvenirs douloureux d’oppression envers des millions de nos ancêtres indiens, esclaves, quilombolas, mais aussi envers les femmes, les pauvres, les gays, etc. À l’inégalité abominable de notre société, au racisme et aux préjugés s´ajoutent les crimes des deux dictatures que nous avons connues, les tortures, les morts et les disparitions qui n´ont pas été suffisamment éclaircies, ni punies. A tout cela, s´ajoute les souffrances d’aujourd’hui, de jeunes noirs de la périphérie, des prisonniers, des humiliés de toute sorte. Cette immense souffrance et colère réprimées, qui non pas été exprimées pour être ensuite surmontées, a créé un « champ » qui, jusqu’à présent, n´a pas pu se manifester sous forme de guérison et de rédemption. Tout cela est coincé dans la gorge du Brésil. Il est évident que notre culture est imprégnée de ce passé, mais nos « âmes » le sont également, et ces douleurs nous envahissent inconsciemment conduisant à des comportements de compassion ou de haine. Sans l’aide d’un travail de guérison, de pardon, ces énergies seront toujours latentes, prêtes à faire un « saut quantique » lorsqu’elles sont activées par des situations extérieures détonantes.

Ainsi, ce que je crois qui s’est passé au Brésil, en plus de tout ce qui a été dit objectivement dans des analyses assez précises, réalistes et pertinentes, a été complété par un mouvement intense dans le domaine subtil. Pour des raisons qui ont à voir avec ce que beaucoup appellent le changement d’époque dans lequel nous vivons aujourd’hui (début de l’ère du Verseau, fin du Kali-Yuga, fin du monde du calendrier maya, activation collective du chakra du cœur, etc.) il existe un grand mouvement de lumière et d’ombre dans le champ subtil. Certaines personnes ont davantage accès au champ de lumière, d’autres au champ d’ombre, cela étant relié à l’alignement personnel du corps, de l’esprit et du cœur et au sentiment d’appréciation de soi qui en découle. Cette appréciation vient lorsque nous sommes plus en phase avec ce que le « but plus grand » veut pour nous: la joie d’exercer nos talents pour l’amour de l’autre, pour nous-mêmes et pour l’évolution de tous/toutes.

Photo Kenneth Bok

Passons au mouvement des énergies négatives: tout cet héritage du champ morphogénétique brésilien a été activé lors de ces élections par la manipulation intense de la haine par les réseaux sociaux chez les personnes les plus vulnérables. Comme vous le savez, ces personnes ont été facilement identifiées, grâce à leurs publications sur les réseaux sociaux, par des algorithmes de l´Intelligence Artificielle. La réaction de haine de ces personnes ne pouvait pas être combattue par nos arguments rationnels, par les données et les mots cohérents que nous avons dits, car les gens étaient émoussés par le champ négatif subtil. D’autre part, le merveilleux mouvement féminin – Yin – qui représente une action de guérison lumineuse, d’équilibre des énergies cosmiques Yin et Yang, a également fait peur et a activé le champ de domination du mâle décompensé qui domine encore le monde. Face à la peur, le désir de domination sur les choix libertaires de l’Autre, associé au désir de protection et la conséquente recherche d’un «sauveur de la patrie», a ouvert la voie à l’extrême droite. En d’autres termes, le cerveau reptilien et limbique active la haine et la rationalité du néocortex ne fonctionne pas. C’est pourquoi nos arguments ont été porteurs  seulement dans les échanges avec des personnes plus connectées avec eux-mêmes, avec leur cœur, et elles ont répondu en s´éloignant de la haine qui est la face la plus visible des énergies négatives.

Le mouvement « obscur » s’est produit dans le champ subtil des personnes les plus fragiles, mais ces phénomènes se produisent également de manière positive et cela s’est également produit au Brésil. Stimulé par des actions généreuses, des sentiments et des pensées aimantes dans notre histoire ancestrale et par l’alignement spirituel de chacun.e de nous, le mouvement de la nouvelle ère basé sur l’horizontalité et l’amour du collectif a été activé. Dans nos conversations respectueuses avec les membres de la famille, dans les méditations et les prières pour la victoire de Haddad, dans les pratiques de pardon de type Hoponopono, dans la reconnaissance mutuelle des valeurs humanistes et écologiques partagées, un mouvement vertigineux d’énergies positives a envahit les rues du Brésil pour éviter le pire. Sans qu’il y ait une direction matérielle objective (mais avec une direction affectueuse dans le domaine subtil, probablement) et en contact avec le sens des responsabilités de chacun.e avec le destin de tous – la toile de la vie quantique – nous sommes allés sur le terrain pour des millions et le phénomène « Vire-voto » s’est produit. Nous n’avons pas eu le temps suffisant, mais les possibilités de renouvellement de la politique par ces nouveaux collectifs citoyens restent entre nos mains. Il sera fondamental de savoir comment les utiliser pour surmonter le plus rapidement possibles les moments difficiles qui sont déjà présents.

Il est important d’ajouter un autre élément pour des explorations futures, un autre donné dans le domaine subtil qui opère dans le monde entier et qui concerne l’idée d´inconscient collectif de Gustav Jung. C’est une sorte de connaissance subtile, indépendante de la culture locale, qui arrive comme l´air, sans frontières, et qui aide à interpréter le monde à partir de ce que Jung a appelé d´ « archétypes ». Parmi ces archétypes figurent, communs à la plupart des cultures, l´idée que le ciel est en haut et est lumineux et que l’enfer est au-dessous et sombre,  et que la vie est issue de la boue (ou de l’argile, au sens chrétien). Il est probable qu’un nouvel archétype est en cours de construction à ce moment, lié à l’effondrement de la civilisation actuelle sur les plans environnemental, financier et politique, ainsi que dans la crise systémique qui sévit aujourd’hui et que s’aggrave. Les gens sont de plus en plus informés mais nient la possibilité d’un effondrement systémique, n’en parlent pas et prétendent qu’il ne se passe rien. Mais l’inconscient collectif s’informe et s’ouvre à une peur primordiale et à un désir de survie. La peur suscite toujours le désir de protection et de domination. Ainsi, tout ce qui a été dit sur le Brésil est renforcé et se revêt d´une dimension planétaire.

Le moyen de sortir de la manipulation des esprits et des énergies subtiles par les forces d’extrême droite qui manipulent la peur et la haine s´est déjà manifesté au Brésil. La citoyenneté engagée de la planète entière est consciente, sachant que chaque pays est menacé par les mêmes armes que celles utilisées au Brésil, aux États-Unis de Trump, dans le Brexit d’Angleterre et ailleurs. Beaucoup se rendent compte que l´action incomplète qui a été menée au Brésil pour le virage des élections est une voie à suivre. Nous avons renforcé les forces démocratiques quand on a compris clairement le danger imminent, quand on a accomplit  une union joyeuse de nos efforts pour la démocratie dans les rues et quand la compréhension de la responsabilité de chacun.e face au destin de tous s´est mise en route partout au Brésil. Notre effort de dialogue pour changer des votes (« vira-voto »), plein de compréhension et d’amour a été un exemple pour le monde car il a réussit a  changer des millions de votes, malgré le temps qui nous a manqué.

En outre, quelque chose de nouveau s’est produit : jamais, lors d’une élection brésilienne, il n’y a eu autant d’action dans le domaine subtil. Nous n’avons jamais vu autant de méditations individuelles et collectives, autant d’émanations de lumière vers notre peuple et notre territoire faites par des gens du monde entier. Nous n’avons jamais vu d’aussi nombreuses visualisations actives pour co-créer la réalité dans le champ subtil pour qu´elle puisse se manifester dans le champ matériel, telles que l’image du candidat avec la bannière présidentielle ou de la fête de sa possession à Brasília. Haddad était un digne représentant des énergies positives qui se manifestent toujours de manière cordiale, sereine et joyeuse. Mobilisés lui et nous mêmes par le courage d’être responsables de notre destin et par la conviction que seul l’amour peut vaincre la haine, nous avons fait tout ce qui était possible dans le monde matériel et dans le monde subtil. La reconnaissance croissante de l’existence de cet aspect de la réalité redoublera nos forces humanistes, écologiques et libertaires vers une forme de politique complémentaire. Hare Om Tat Sat. Le manifeste et le non-manifeste font partie de la réalité. Namaste.

 

(*) L’auteure

Débora Nunes est titulaire d’un doctorat en urbanisme, avec trois postdoctorats sur des thèmes en rapport avec l’action de la société civile et le gouvernement participatif. Elle participe au réseau international Dialogues en humanité et coordonne l’École de l’Ecologie Intégrative, qui se fonde sur des méthodologies intégratrices et le paradigme quantique-holistique-écologique. Elle est professeure titulaire à l’Université de l’État de Bahia, dans le cours d’urbanisme.

 

Source version française : https://cirandas.net/deboranunes/blog/le-champ-subtil-et-l-action-politique-ouvrir-de-nouveaux-horizons-au-bresil-et-dans-le-monde?lang=fr_FR

Catégories: Amérique du Sud, Humanisme et Spiritualité, Opinion, Politique
Tags: , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.