FICNOVA est devenu le festival de référence du cinéma de nonviolence

20.10.2018 - Madrid, Espagne - Juana Pérez Montero

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

FICNOVA est devenu le festival de référence du cinéma de nonviolence
(Photo ROBERTO MARTIN)

Pour sa 4ème version, ce festival a reçu 950 productions ; il est « polycentrique » et se tiend à cette occasion dans douze villes de neuf pays différents.

A Madrid, le film documentaire « Irioweniasi. El Hilo de la Luna » s’est distingué dans la section des moyens métrages et « Ritmos de la Coma » dans la catégorie Education.

 

Photos : Ariel Brocchieri et Roberto Martín

Le Festival International du Film de la Nonviolence Active (FICNOVA) dans sa 4ème version, qui s’est déroulé simultanément dans neuf pays, a décerné ses récompenses dans deux catégories – Education et moyens métrages – à la Cinémathèque de Madrid le 2 octobre, journée internationale de la nonviolence.

Cette année le Festival a reçu la candidature de 950 films du monde entier, dont deux cents ont été sélectionnés. Ainsi, l’évènement se consolide comme référence dans son domaine.

L’objectif du FICNOVA, selon les mots de Pepa Benítez, l’une des organisatrices, « est de construire des ponts vers la Nation Humaine Universelle et de partager les images qui ouvrent le futur dans cette direction ». Le cinéma de la nonviolence du FICNOVA « recueille des productions qui sont des démonstrations d’effets sur la façon de résister et de surmonter la violence en soi-même et dans le monde ».

Le prix Education a été décerné au documentaire « Ritmos de la Coma », une production qui montre comment une école peut contribuer à transformer un quartier et l’image que les enfants ont d’eux-mêmes, en modifiant leur vision habituelle et en s’appuyant sur les aspects positifs des enfants et de l’environnement où ils vivent. Le prix a été reçu par son directeur, Pablo Vila de Toro, le professeur de l’Université de Valence et directeur du projet, José Javier Navarro, et le directeur du Collège, Consuelo Cano. Tiberio Feliz Murías, professeur de didactique à l’Université UNED, leur a remis le prix.

Film documentaire « Ritmos de la Coma »

D’autre part, a gagné dans la section des moyens métrages « Irioweniasi, El Hilo de la Luna » par Esperanza Jorge Barbuzano. C’est Inmaculada Antolínez qui a reçu le prix, remis par la Présidente de l’Association des Chiliens d’Espagne, Nélida Molina reconnue militante contre la violence sexiste.

Il est à noter que, comme lors des éditions précédentes, tous les membres de l’organisation travaillent bénévolement, qu’il s’agisse de ceux et celles qui l’organisent, qui sélectionnent les films, qui présentent le gala, ainsi que les photographes et les ouvreurs et ouvreuses

 

Trailer du film « Irioweniasi. El hilo de la luna »

FICNOVA ne se limite pas à la sélection de films et à l’attribution de prix. L’engagement des organisateurs se poursuit avec la projection des documentaires qui ont atteint les phases finales du concours dans plus de cinquante pays.

Gala de remise des prix à Madrid

 

Traduit de l’espagnol par la rédaction francophone

Catégories: Culture et Médias, Diversité, Droits humains, International, Nonviolence, Reportages photo
Tags: , , , , , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.