L’Afrique, une histoire à redécouvrir. 9- Du Royaume d’Aksoum à l’Empire d’Ethiopie

18.09.2018 - Valentin Mufila

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Grec

L’Afrique, une histoire à redécouvrir. 9- Du Royaume d’Aksoum à l’Empire d’Ethiopie
Église de San Giorgio à Lalibela

Le Royaume d’Aksoum a été fondé au 1er siècle av. JC au nord de l’Ethiopie. Ses origines sont toujours méconnues, mais on sait qu’il a été l’un des premiers royaumes les plus puissants mais surtout le premier royaume chrétien d’Afrique.

A l’apogée de son expansion, le royaume s’étendait sur les territoires de l’actuelle Erythrée, de l’Ethiopie, du Yémen, de l’Arabie Saoudite, de la Somalie occidentale, de Djibouti et du Soudan septentrional et a maintenu des relations commerciales avec Rome, la Chine, l’Inde et la Perse. Riche en ivoire, encens et or, il fut le premier royaume africain à frapper sa propre monnaie et représentait un lieu de rencontre pour une vaste variété de cultures ; égyptienne, nubienne, arabe et indienne. Des chrétiens, juifs, musulmans et même des minorités bouddhistes vivaient dans les villes du Royaume d’Aksoum. Comme les habitants du royaume ont donné asile et protection aux premiers fidèles de Mahomet, les musulmans n’ont jamais essayé de le renverser, même quand ils diffusèrent leur religion dans toute l’Afrique du nord. Le royaume est alors entré dans une lente mais inexorable décadence, qui culmina lors de l’invasion de la reine Gudit, aussi connue comme Judith.

Ente les années 320 et 360 ap. JC, le roi Ezana est devenu le premier souverain chrétien. L’Eglise Orthodoxe Ethiopienne est pourtant l’unique église chrétienne indigène à tradition ancienne en Afrique subsaharienne.

Auparavant une religion traditionnelle était pratiquée, puis avec Ménélik, le premier fils de Salomon et de la Reine de Saba, un judaïsme africain s’est répandu, qui avait un calendrier différent de ceux occidental et juif.

Le royaume d’Aksoum se distinguait également de par ses extraordinaires œuvres architecturales et artistiques, des palais aux énormes obélisques, des églises dont les onze églises creusées dans la roche du gisement de Lalibela construites par le roi éponyme et le monastère fortifié inaccessible Debré Damo. Selon une légende, une des églises comporte l’Arc de l’Alliance. Le Guez, une langue sémitique, était utilisée dans la liturgie et se parle encore de nos jours.

L’Empire Éthiopien a été fondé au 12ème siècle, en proclamant sa continuité avec l’ancien Royaume d’Aksoum et en expulsant jusqu’au dernier descendant de la Reine Gudit. L’empire a réussi à repousser les armées arabes et turques et fut avec le Liberia l’unique pays africain à éviter la colonisation, à l’exception de la brève période comprise entre 1936 et 1941, quand l’Ethiopie fut annexée à l’Afrique orientale italienne. Son dernier empereur, Ras Tafari Makonnen, plus connu comme Haile Selassie, fut destitué par un coup d’état en 1974.

 

Traduit de l’espagnol par Romane Vilain

Catégories: Afrique, Culture et Médias
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.