Lesbos : Sauver les gens de la mer n’est pas un crime

02.06.2018 - Pressenza Athens

Cet article est aussi disponible en: Espagnol, Grec

Lesbos : Sauver les gens de la mer n’est pas un crime
Sauveteurs de l'organisation espagnole Proem-AID

Les trois pompiers de l’organisation d’aide espagnole Proem-AID et les deux sauveteurs de Team Humanity du Danemark, qui ont été accusés d’avoir tenté de faire entrer clandestinement des immigrants ont été acquittés aujourd’hui par le tribunal de l’île de Lesbos.

Manuel Blanco Fernández, archiprêtre et membre de l’une des trois équipes de sauvetage, a déclaré après l’acquittement des cinq volontaires : « Je viens de donner une interview pour la télévision espagnole et j’ai dit que les vrais héros sont les gens de l’île. Vous tous, Grecs, mais aussi les pêcheurs qui étaient en première ligne dès le début. Tout ce que nous avons traversé a été difficile pour nous. Nous sommes pompiers, notre travail est dans le feu et l’eau, pas dans les tribunaux. J’étais très nerveux parce que les accusations portent sur un crime très grave, le crime de traite des personnes. Etre un sauveur, sauver les gens, n’est pas un crime. Nous avons besoin de solidarité avec tous les personnes, pas avec les frontières, pas avec les couleurs, rien de tout cela… »

Que s’est-il passé ?

Les cinq volontaires ont été arrêtés à l’aube du 14 janvier 2016 par des hommes de la Garde côtière revenant d’une opération de recherche et de sauvetage. Les sauveteurs volontaires ont été avertis qu’un navire rempli de réfugiés risquait de naufrager sur l’île, mais pendant l’opération de sauvetage, ils n’ont trouvé aucun navire en danger. Les gardes-côtes turcs avaient arrêté le navire par lequel ils avaient été appelés au sauvetage.

Harris Petsikos, avocat des trois volontaires espagnols, a souligné les accusations non fondées :

« A mon avis, en tant qu’avocat des Espagnols, l’issue du procès était attendue, et je le dis simplement parce que le document lui-même ne produisait pas seulement des preuves, mais également aucune évidence simple d’une quelconque infraction. Par conséquent, le verdict du tribunal était parfaitement raisonnable et était la seule décision qui serait juste et conforme à la évidence et à l’audience ».

L’expérience du soutien aux réfugiés de la mer Égée par le biais du secours aux victimes des naufrages survenus ces dernières années à Lesbos, montre que la présence d’équipes de sauvetage est particulièrement importante. Des centaines de réfugiés, principalement lors de l’augmentation du nombre d’arrivées au cours de l’été 2015, ont reçu un soutien précieux de la part des équipes de secours volontaires lorsque leur vie était en danger en mer et qu’il n’y avait pas d’autre aide d’un opérateur grec ou européen. Aujourd’hui, il n’y a qu’une seule équipe de sauvetage volontaire à Sykamia, Lesbos, Refugee Rescue, qui aide la Garde côtière dans les opérations de sauvetage.

Le Service d’Aide aux Réfugiés de la mer Egée se félicite de la décision du tribunal, demande que le sauvetage en mer ne soit pas pénalisé et sollicite la reconnaissance du travail humanitaire effectué par les sauveteurs volontaires.

——

Source: rsaegean.org/el

Catégories: Droits humains, Europe, International
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 26.01.20

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.