« Je veux être indépendant des voleurs qui gouvernent l’Espagne et qui ont gouverné la Catalogne »

16.10.2017 - Madrid - Redacción Madrid

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

« Je veux être indépendant des voleurs qui gouvernent l’Espagne et qui ont gouverné la Catalogne »
(Crédit image : José Escudero)

Le célèbre agriculteur Josep Pàmies a publié l’article suivant sur la situation qui règne en Catalogne et dans toute l’Espagne sous le titre ¡Soy independentista! (Je suis indépendantiste!). Nous retenons la phrase qui clôt cet article : « c’est dans les mains de la masse critique, silencieuse et majoritaire qui souhaite la paix que se trouve la clé ».

Par Josep Pàmies

À ceux qui m’ont demandé mon opinion politique, sachez que je veux être indépendant, comme beaucoup d’autres Espagnols, des voleurs qui gouvernent l’Espagne et qui ont gouverné la Catalogne.

Mais je veux aller plus loin :

Je veux également être indépendant de la Caixa et des autres institutions bancaires criminelles.

Je veux être indépendant de l’industrie pharmaceutique qui gouverne le système de santé sans avoir été élue au scrutin, prescrivant des médicaments qui tuent impunément.

Je veux être indépendant d’Endesa et des autres compagnies d’électricité qui nous volent et empêchent l’autosuffisance en énergie solaire.

Je veux être indépendant de cette industrie alimentaire assassine, qui inclut dans notre régime des aliments transgéniques et d’autres substances cancérigènes.

Je veux être indépendant de l’industrie macabre de l’armement.

Une Catalogne indépendante, gouvernée par les mêmes intérêts, ne m’intéresse pas; mieux vaut continuer à se battre côte à côte avec les autres Espagnols et les personnes de bonne foi au-delà de nos frontières pour ces questions fondamentales que sont la survie et la qualité de vie.

Nous, tous ces « fous », sommes au sein de Dulce Revolución (Révolution douce), essayant de parvenir à l’autosuffisance; et cela est également faire de la « politique », notre politique.

Mettons de côté les drapeaux; pour un chiffon, je ne pars pas faire la guerre, ni la guerre d’opinions.

Car aux paroles retentissantes peuvent succéder les armes.

Du calme, car peu de dirigeants, pour ne pas dire aucun, regardent de front; ils mènent toujours à l’abattoir le peuple sans défense, fanatisé au préalable depuis l’arrière-plan.

Au cours des prochains jours, des faits désagréables peuvent se produire en Catalogne et en Espagne, mais c’est dans les mains de la masse critique, silencieuse et majoritaire qui souhaite la paix que se trouve la clé.

 

Traduit de l’espagnol par : Silvia Benitez

Catégories: Communiqués de Presse, International, Nonviolence, Politique
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 13.12.19

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.