RDC : JOS, Jeunes au Soleil, un espace de soutien et d’accompagnement pour les enfants des rues de Kinshasa

21.07.2017 - Jessica Ikete

RDC : JOS, Jeunes au Soleil, un espace de soutien et d’accompagnement pour les enfants des rues de Kinshasa
(Crédit image : ADIPPVH, Paule Nyembo))

JOS est une association franco-congolaise, basée à Kinshasa, dont le nom « Jeunes au soleil » reflète en images bien plus que ce que n’importe quel mot pourrait vous conter.

« Chaque geste et chaque sourire laissent une marque un sceau »

Lorsqu’on vous souhaite la bienvenue à Jos, c’est en musique, avec le sourire, et la joie de vivre.

Ceux qui vous accueillent, c’est tout simplement les enfants, et Richard, cet ancien commandant de l’armée congolaise.

Ceci nous rappelle le premier amour de Richard : Nsele, où il a travaillé pendant dix ans en tant que superviseur de projet de l’œuvre sociale de la Présidence.

 

Jos, un projet familial

 En 2013, Richard et son épouse Marie-Ange, ainsi que leurs cinq enfants, quittent la France pour venir rejoindre Kinshasa, et plus particulièrement Masina, l’un des quartiers cités comme les plus défavorisés de la capitale.

Ils quittent le confort apparent de l’Europe pour vivre leur aventure africaine. Avec leurs propres moyens, ils investissent dans un bâtiment, puis un second, et d’autres qui suivront pour loger les filles, les garçons, et les adolescents devenus jeunes adultes, …

Ils posent le choix de vivre auprès de ces enfants, afin de leur donner le meilleur qu’ils puissent leur offrir.  

(Crédit image : ADIPPVH, Paule Nyembo)

Des enfants, des graines d’artistes, des rêveurs, des visionnaires

Chez « Jeunes au soleil », il n’y a que des enfants, qui rêvent, qui communiquent, qui parlent de façon implicite de leurs anciennes souffrances, mais toujours avec le sourire, de façon poétique, par le biais du théâtre, de la musique et de la mise en scène.

Dans cette petite structure de Masina, des enfants portent leur croix, comme il est coutume de dire dans le langage populaire. Malgré les conditions matérielles et financières difficiles et austères, Richard et Marie-Ange leur apportent tout ce dont un enfant a besoin pour devenir une jolie plante et voler ensuite de ses propres ailes : le pardon, l’amour, l’honnêteté, la protection, … Tous les ingrédients qui pourront leur assurer une résilience avec leur histoire, et marcher sur un chemin prometteur et ensoleillé.

Cet ancien policier et ces anciens « Enfants des rues » sont unis par une histoire commune, un lien fort et indestructible, une histoire d’amour et d’amitié qu’on ne voit d’habitude que dans les films.

Certains parleront de repentance, d’autres de résilience, une chose est certaine : quelque chose d’unique les lie.

En 2001, Richard crée JOS, alors même qu’il est en prison. Dans ce lieu, il tient son confort, sa survie, sa protection à des adultes, ces anciens « enfants des rues » qu’il a eu à protéger, secourir et accompagner avant d’entrer dans la police, alors qu’il était déjà éducateur.
En 2004, Richard et son épouse Marie-Ange créent l’antenne JOS en France.

« Enfants soldats », « shégués », « enfants des rues », des enfants tout simplement, pour qui Richard se donne pour mission de les accompagner afin qu’ils impactent positivement leur communauté, leur société, ce pays qui est le leur, la République Démocratique du Congo.

Catégories: Afrique, Droits humains, Education, International
Tags: ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.