Si la République démocratique du Congo, RDC, était une femme, elle nous dirait « Let’s go ! »

09.04.2017 - Jessica Ikete

Si la République démocratique du Congo, RDC, était une femme, elle nous dirait « Let’s go ! »
(Crédit image : (let's go))

SI LA RDC ÉTAIT UNE FEMME, ELLE NOUS RACONTERAIT l’histoire de ses jeunes filles-mères, de ses viols, de sa polygamie répandue et tacite, de ses mariages et ses relations d’intérêts, de ses orphelins, de ses gamins des rues, de ses adolescentes qui se prostituent, de ses difficultés à payer la scolarité de ses enfants, de ses parcours de soins,

MAIS AUSSI, ELLE NOUS PARLERAIT de son goût pour l’esthétique et l’habillement, de sa passion culinaire, de sa musique, de ses projets d’entreprise, de ses rêves et de ses talents.

ELLE NOUS DIRAIT LET’S GO ! ALLONS-Y ! ON Y VA ! Cap sur nos leitmotivs et nos intérêts, sur ce qui nous rassemble, et peut faire briller la femme en Afrique et dans le monde

AINSI EST NÉE LET’S GO, non pas à Kinshasa, mais étrangement à Evry, dans la banlieue parisienne.

Au départ, Let’s go est un collectif, un groupe dont l’objectif est la perte de poids. Sur les conseils de son médecin généraliste, Huguette MVUEMBA, une maman franco-congolaise, décide de rassembler 10 filles pour pratiquer la course à pieds. Rapidement, ce mouvement se répand à une échelle mondiale, par le biais des réseaux sociaux.
Elle parvient jusqu’à rassembler 50 femmes, des mères de famille, jeunes et moins jeunes, au pied de la Tour Eiffel, pour un entraînement sportif avec un coach avisé.


LET’S GO [1]UNE ASSOCIATION CARITATIVE

Le suicide d’une jeune de 14 ans fait basculer « let’s go » en association caritative. Les mères se réunissent alors dans le but de collecter des dons pour la maman en deuil.

Let’s go se donne alors pour mission d’éveiller les liens mères/enfants, de favoriser les échanges intergénérationnels, de soutenir les jeunes filles devenues mamans très jeunes par choix ou par défaut, et surtout de les encourager dans la poursuite de leurs études.
Let’s go prône l’entraide entre femmes partout dans le monde, et plus spécifiquement en France et en RDC, mais elle s’étend également à d’autres pays africains (dont sont originaires les membres de l’association).

Elle se donne plusieurs axes de travail : l’alphabétisation, l’aide à la création d’entreprise, la prévention des grossesses, l’apprentissage des outils numériques, l’accompagnement à l’obtention du permis de conduire, …

De façon générale, elle lutte contre l’exclusion sociale de la femme, en les aidant à mettre en valeur leur potentiel.

 

LET’S GO, UNE PARTICIPATION AU COURT-MÉTRAGE « ET SI LA RDC ÉTAIT UNE FEMME ! »[2]

« Quelle est cette mère qui peut croiser les bras en regardant ses enfants se faire massacrer. Je les entends dire que je suis en guerre, mais quelle guerre ? ….   Ce qui nous attend devant est plus important que tout ! »

[1] LET’S GO FACEBOOK https://www.facebook.com/LetsGoAssociation/

[2] ET SI LA RDC ÉTAIT UNE FEMME, BANDE ANNONCE https://www.youtube.com/watch?v=-yOrm2Kokio

Catégories: Afrique, Non-discrimination, Nonviolence
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.