À Barcelone, sur la plage de la Barceloneta, l’organisation « Stop Mare Mortum » a organisé l’enterrement de la Déclaration des Droits humains, comme un symbole de la violation constante des droits humains envers les migrants et le manque de voies légales et fiables pour leur accès au territoire espagnol.

Avec cet événement elle se joint aux actes célébrés dans des dizaines de villes européennes sous le slogan « Non à l’Europe forteresse », en opposition à la fermeture de frontières aux réfugiés et exigeant aux gouvernements européens la défense des droits des personnes réfugiées et migrantes.

(Photos d’Antonio Sempere)