L’association de quartier Tupac Amaru, dont la fondatrice Milagro Sala est en prison depuis la mi-janvier pour des accusations politiques fausses, a lancé une nouvelle campagne non violente le week-end dernier afin de protester contre son injuste arrestation.

La campagne utilise un moyen classique dans la vie sociale et politique argentine : la fresque murale.

Ce week-end, et suite à l’appel pour la campagne, 100 fresques de protestation ont été peintes dans beaucoup de lieux où l’association Tupac Amaru a des locaux : une manière joyeuse et participative de protester contre la répression injuste et violente.

Ci-après, quelques fresques murales populaires publiés sur twitter par le bureau de Presse de l’association (@PrensaTupac).