La France va-t-elle participer à l’abolition des armes nucléaires ? Des députés proposent un référendum.

19.03.2016 - Santes, France - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire

La France va-t-elle participer à l’abolition des armes nucléaires ?  Des députés proposent un référendum.
Panorama de l'hémicycle de l'Assemblée nationale réalisé avec des photos prises en septembre 2009. (Crédit image : Richard Ying et Tangui Morlier, wikimedia commons)

Référendum d’initiative partagée

Une douzaine de députés partisans de l’abolition des armes nucléaires ont écrit à leurs collègues députés et sénateurs pour les inviter à signer avec eux une Proposition de Loi référendaire sur la question suivante :

« Voulez-vous que la France négocie et ratifie avec l’ensemble des Etats concernés un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

Ils observent qu’« un sondage réalisé en octobre 2015 par l’IFOP à la demande de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) a constaté, sur un échantillon représentatif de la population âgée de plus de 18 ans, que 74 % des sondés répondaient OUI à la  question ».

Ils notent que « selon, l’article 11 de la Constitution, il faut que nous soyons 185 signataires, sur 925 députés et sénateurs (1/5), pour déposer cette proposition de loi » et se disent « convaincus que c’est réalisable. »

C’est la première fois depuis la réforme constitutionnelle de 2008 que la faculté d’organiser  un référendum dit « d’initiative partagée » (parlementaire et citoyenne) est utilisée. Selon cette nouvelle disposition de la Constitution, la proposition de loi, après avoir recueilli 1/5 des voix des parlementaires, devra recueillir en 9 mois, par voie électronique (sous supervision du ministère de l’Intérieur) le soutien d’un dixième des électeurs inscrits, soit environ 4,6 millions d’électeurs.

Cette dernière condition, a priori difficile à atteindre, ne l’est pas tellement, puisque, selon le même sondage de l’IFOP, une même proportion de Français (74%) se disent prêts à apporter leur soutien électronique à une telle proposition de loi, 27 % « certainement » et 47 % « probablement ». Or, on sait qu’une pétition nationale peut recueillir plus d’un million de signatures en moins de deux semaines.

Ainsi, selon ces députés, « le peuple français peut ouvrir la voie à un monde sans armes nucléaires. Nous appelons les membres du Parlement à lui en offrir l’occasion, et l’ensemble des électeurs français à apporter en temps voulu par voie électronique leur soutien à cette initiative. Nous délivrer de l’épée de Damoclès atomique, ce sera renforcer à la fois notre sécurité et notre liberté, dans la meilleure tradition – celle des Droits de l’Homme et de la devise républicaine : liberté, égalité, fraternité. »

————————————————————————————————————————–

Proposition de loi organisant un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires

Texte de la proposition

Sur proposition d’un cinquième des parlementaires et après recueil par voie électronique du soutien d’un
dixième des électeurs inscrits, un référendum sera organisé dans les meilleurs délais, dans l’ensemble du
territoire français, sur la question suivante :

« Voulez-vous que la France négocie et ratifie avec l’ensemble des Etats concernés un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

Soutien parlementaire

Je soussigné(e) :

[_] député(e)

[_] sénateur/sénatrice

Elu(e) dans le département de :

Circonscription :

E-mail :

Déclare approuver, signer et présenter la Proposition de loi organisant un référendum sur la question
suivante :

« Voulez-vous que la France négocie et ratifie avec l’ensemble des Etats concernés un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

Fait à                                                  le                                                               Signature

Pour valoir ce que de droit

A retourner à : cquere@assemblee-nationale.fr et contact@acdn.net

Premiers signataires

Catherine Quéré, Députée de la Charente-Maritime

Serge Bardy, Député du Maine-et-Loire,

Geneviève Gaillard, Députée des Deux-Sévres

Philippe Plisson, Député de la Gironde

Suzanne Tallard, Députée de la Charente-Maritime

François-Michel Lambert, Député des Bouches-du-Rhône

Jean-Michel Clément, Député de la Vienne

Hervé Féron, Député de Meurthe-et-Moselle

Kheïra Bouziane-Laroussi, Députée de Côte d’Or

Jérôme Lambert, Député de la Charente

Véronique Massonneau, Députée de la Vienne

Hervé Pellois, Député du Morbihan

Catégories: Communiqués de Presse, Europe, International, Paix et Désarmement
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.