Cameroun : des fruits mûris à l’éthéphon

02.12.2014 - François Tekam

Cameroun : des fruits mûris à l’éthéphon
Crédits photo : Timothy Pilgrim. Créative Commons

Les régimes de plantains et bananes mûrissent de plus en plus en série sur le marché de Yaoundé. Ces mûrissements sont tout simplement inquiétants, à partir du moment où les vendeuses ont recours à des produits chimiques réputés dangereux pour la santé humaine. Depuis 2011, cette question de mûrissement du plantain à l’aide de produits chimiques se murmurait déjà entre les commerçants.

Dénommé Mat, ce produit chimique est un régulateur de croissance qui agît sur les fruits en accentuant leur coloration. Il a été homologué au Cameroun pour la culture de l’ananas. Il est admis par les autorités que ce produit de niveau de toxicité III ne peut être utilisé hors du cadre de la culture de l’ananas pour lequel il a été homologué sans présenter de réels dangers sur la santé du consommateur. Récemment, des nouvelles qui faisaient état de ce que certaines vendeuses utiliseraient du formol pour faire mûrir les plantains avaient longuement circulées dans la capitale.

Du coup les autorités ont pris le taureau par les cornes en interdisant l’usage des stimulants, en l’occurrence les produits phytosanitaires contenant l’éthéphon qui est un acide chloroethyphosphonique pour le mûrissage de la banane-plantain. Le communiqué du ministère du Commerce précise que « cette substance chimique est fortement corrosive pour la peau, les muqueuses, les yeux, le pharynx et peut provoquer des lésions pouvant aller jusqu’à la perforation du tube digestif ». Par ailleurs, l’éthéphon est soupçonné d’être fortement cancérigène, d’où l’appel à la vigilance, les autorités se réservant le droit de sanctionner les contrevenants.

Les commerçants, et autres auteurs de ces pratiques sont invités à mettre un terme sans aucune autre forme de procès, au risque de se faire traduire devant les tribunaux, a prévenu le gouvernement. Les autorités qui appellent à la vigilance des consommateurs, les invitent à dénoncer les contrevenants auprès des services compétents en vue de l’enclenchement de l’action répressive. La banane-plantain fait partie des produits de grande consommation au Cameroun, non seulement à cause de sa valeur nutritive, mais aussi, de part la variété des mets qu’on peut obtenir de son usage.

La course effrénée pour le mûrissement du plantain est due au fait que les clients sont beaucoup plus attirés par les plantains mûres que par ceux qui ne le sont pas. Comme il faut deux à trois semaines parfois même quatre pour qu’un régime de plantains mûrisse, les commerçants recourent à cette dangereuse activité. Ainsi ils achètent du formol chez des vendeurs ambulants, qu’ils versent dans 1,5 litre d’eau. Après cela ils n’ont plus qu’à le verser sur les régimes de plantains. Le lendemain tous ces aliments seront mûrs.

Catégories: Afrique, Ecologie et Environnement, Opinion, Santé
Tags: ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.