Avec Veolia l’eau se change en euros

22.04.2014 - France Libertes

Avec Veolia l’eau se change en euros
(Crédit image : Crédits image : france-libertes.org)

Communiqué de presse du comité relais de France Libertés Oise

Le comité-relais France Libertés de l’Oise interpelle sur la gestion publique de l’eau à Beauvais.

Le comité relais avait déjà interpellé les candidats sur la gestion de l’eau en promouvant notamment le retour en régie publique, plus transparent, plus efficace et moins cher pour les usagers. Et décidemment l’eau s’infiltre durablement dans la campagne des municipales.

C’est à Beauvais que le débat sur une gestion publique de l’eau prend une couleur particulière puisque le délégataire du contrat de délégation de service public, la multinationale Veolia réclame à la ville de Beauvais 1,8 millions d’euros pour l’annulation du contrat de distribution de marché de l’eau potable de 2008. Rappelons également que cette même multinationale souhaitait aussi mettre une main trop visible sur l’exploitation de l’incinérateur mort-né de Villers Saint Sépulcre, et réclamerait également aujourd’hui 21 millions d’euros au Symove pour les préjudices liés à l’abandon du projet.

« L’eau pour tous… » mais pour tous ceux qui peuvent payer ! telle est malheureusement la logique de cette multinationale parmi d’autres obsédée par le profit et le monopole.

L’histoire de la délégation de service public du marché de l’eau par la mairie de Beauvais montre qu’au-delà de la férocité financière des multinationales comme Veolia, une vague de remunicipalisation de l’eau, c’est-à-dire un véritable retour en gestion publique, par le public pour le public est nécessaire.

L’usure d’un système privé de gestion de l’eau se fait sentir à Beauvais mais dans nombre d’autres communes. Dans un contexte où la contraction de la dépense est la norme, les citoyens sont les premiers à subir « l’eauporttunisme » des grands groupes privés. En effet ce sont eux qu’on taxe et qu’on taxe encore plus jusqu’à ce que le bateau de notre économie coule parce qu’il y aura eu un iceberg de trop.

En cette période électorale, le comité relais appelle tous les élus à un engagement fort vis-à-vis des citoyens pour proposer une gestion plus respectueuse des biens communs, vitaux tels que l’eau. La marchandisation systématique, le profit des uns écrasant les autres ne peut être un modèle de développement d’une société heureuse.

Elus et élues de l’Oise rejoignez notre combat et devenez porteurs d’eau, porteurs d’espoir pour un accès plus juste à l’eau !

Mais surtout engageons-nous tous par des actes !

Plus d’informations sur le site : http://francelibertes60.wordpress.com/2014/03/05/avec-veolia-leau-se-change-en-euros/

Catégories: Communiqués de Presse, Ecologie et Environnement, Europe, International, Opinion, Santé
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.