Le droit à la terre figure au centre de la Semaine du fonds rural du Cameroun, une manifestation qui se tient actuellement à Yaoundé et prévoit jusqu’à dimanche des rencontres, des débats, des analyses et des propositions capables de conditionner et d’améliorer les conditions d’existence de millions d’agriculteurs.

Cette initiative a été promue par le Centre pour l’environnement et le développement, une organisation non gouvernementale du Cameroun qui milite en faveur des droits des populations rurales. Cette Semaine aspire à proposer un espace pour débattre des questions agraires – ont souligné les militants – en les faisant connaître au grand public et en sensibilisant les dirigeants politiques sur la nécessité d’une réforme foncière inclusive et participée. Dans le cadre de la manifestation, jeudi et vendredi, des chefs traditionnels et des administrateurs locaux rencontreront des membres du gouvernement et des députés du parlement national.

Selon les statistiques relevées en 2009, au Cameroun, le secteur primaire emploie près de 70% de la population. Au cours de la même année, l’agriculture à contribué au Produit intérieur brut (Pib) à hauteur de 19,8%.

Source : http://www.misna.org/fr/economie-et-politique/une-semaine-pour-le-droit-a-la-terre-11-12-2013-813.html