Deux différents aspects de la non-violence active (sur le site Internet de TED)

21.11.2013 - Londres - Silvia Swinden

Cet article est aussi disponible en: Anglais

Image : Erica Chenowets (vidéo sur le site Internet de TED)

La non-violence active est une méthodologie du changement, aux objectifs cohérents.Voici deux exposés qui en démontrent la puissance, en théorie et en pratique.

La résistance de la non-violence (par Erica Chenowets) – Vidéo publiée le 4 novembre 2013

Entre 1900 et 2006, les campagnes de résistance civile non-violente avaient deux fois plus de succès que les campagnes violentes. Erica parlera de ses recherches concernant le record historique impressionnant de résistance civile au vingtième siècle, en abordant aussi la promesse d’un combat sans armes pour le siècle suivant.  Elle mettra l’accent sur ce que l’on appelle la “règle des 3,5%”. Selon cette notion, aucun gouvernement n’est capable de résister à un mouvement de contestation de 3,5% de la population nationale sans le satisfaire ou, dans des cas extrêmes, le dissoudre. Erica, en plus d’expliquer les raisons de cette résistance non-violente si efficace, évoquera aussi les leçons qui sont à tirer de certains échecs à cet égard.  Voir la vidéo de TED Boulder

Gary Slutkin: traitons la violence comme une maladie contagieuse

Gary Slutkin, médecin, a passé une décennie à combattre les épidémies de tuberculose, de choléra et de sida qui sévissaient en Afrique. En retournant aux États-Unis, il pensait ne plus être confronté à des morts brutales dues à des épidémies. Mais il a commencé à examiner plus attentivement le sujet de la violence armée, en remarquant que la propagation de cette dernière n’était pas sans rappeler celle des maladies infectieuses. Il s’agit là d’une toute nouvelle façon d’aborder un problème que trop de communautés ont accepté avec résignation. “Nous avons réussi à faire inverser les effets de tant de maladies que nous pouvons faire de même pour la violence”, dit Sutkin. (Film de TEDMED)

Dans une culture comme la nôtre, les problèmes de violence pourraient-ils être mal diagnostiqués ? Pour Gary Slutkin, directeur de l’initiative Cure Violence, il s’agit de traiter le sujet de la violence par arme à feu dans certains quartiers  comme une maladie contagieuse.  Selon lui, les domaines des sciences et de la santé publique doivent adopter des stratégies visant à enrayer ce phénomène.

Voir la présentation sur le site Internet de TED ici

Traduction de l’anglais : Y. Le Don

 

Catégories: Education, International, Nonviolence, Relations internationales, Santé
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.