L’Equateur vise à éradiquer la malnutrition chronique infantile d’ici 2017

31.10.2013 - ANDES, Agencia pública de noticias del Ecuador y Suramérica

L’Equateur vise à éradiquer la malnutrition chronique infantile d’ici 2017
(Crédit image : Photo : Agencia Andes)

Par Santiago Aguilar – Agencia ANDES

L’Equateur vise à éradiquer la malnutrition infantile d’ici 2017. « Notre but est d’éliminer le taux de malnutrition chronique actuel de 24% chez les enfants de moins de 2 ans comme cela est proposé dans le plan national du bien vivre », a déclaré la ministre coordonnateur de développement social, Cecilia Vaca.

Le taux de malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans a diminué de 18% au cours des 20 dernières années. Des données de l’Observatoire des droits des enfants et des adolescents (Odna) indiquent que dans les années quatre-vingt la malnutrition représentait 41% de la population totale des enfants, tandis qu’en 2011, elle a diminué à 23% et en 2012 à 22%.

« Une nutrition adéquate influe directement sur la croissance, le renforcement du système immunitaire et l’amélioration des capacités cognitives des enfants. Une bonne nutrition pendant l’enfance peut améliorer les performances à l’école et permettre de compter à l’âge adulte sur des personnes actives, compétentes et productives », a-t-elle ajouté.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement équatorien a mis en œuvre la Stratégie d’Action Nutrition impliquant une réponse articulée par les ministères de la santé, de l’inclusion économique et sociale, de l’éducation, de l’agriculture et du logement, avec l’objectif d’améliorer la situation sanitaire et nutritionnelle de la population, en se concentrant sur les enfants de moins de cinq ans.

Guillermo Fuenmayor, coordinateur national de nutrition au ministère de la Santé Publique (MSP) a indiqué qu’au niveau national, la malnutrition aiguë représente 2%, tandis que la malnutrition chronique est un problème qui reflète les lacunes d’ordre social et couvre environ 22,6 %.

La malnutrition est un problème à causes multiples, parmi lesquelles on trouve l’accès à la nourriture et sa préparation, l’accès aux services de base, le pouvoir d’achat de la famille, un environnement sain et l’accès aux services de santé ainsi que le renforcement des capacités et des connaissances liées à l’alimentation et à la nutrition chez les parents des enfants de moins de cinq ans.

Quelques données

Le problème nutritionnel le plus important en Equateur est la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans.

Dans les provinces andines comme Chimborazo, Bolivar et Cotopaxi, les taux de malnutrition chronique atteignent les 50%. En outre, dans ces provinces, on trouve des taux élevés d’extrême pauvreté. Ce sont les provinces ayant la plus grande population indigène.

Réalisations

Entre 2010 et 2011, l’Équateur a baissé de 21 points l’anémie chez les enfants.

47 217 femmes enceintes et 74 187 enfants de moins de cinq ans bénéficient d’un suivi nutritionnel.

624 unités développement de l’enfant améliorées d’autogestion communautaire.

66 583 enfants reçoivent les micronutriments Chispaz (en supplément).

11,786 parcelles agro écologiques produisent des aliments sains. 21.286 enfants et 50.680 adultes consomment ces aliments.

Source: http://www.andes.info.ec/fr/no-pierda-sociedad/lequateur-vise-eradiquer-malnutrition-chronique-infantile-dici-2017.html

Catégories: Amérique du Sud, Droits humains, International, Santé
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.