Mandela Day : l’humanité par le pardon

19.07.2013 - Paris - France Libertes

Mandela Day : l’humanité par le pardon
(Crédit image : Image par benadia)

Découvrez la tribune d’Emmanuel Poilâne, directeur de France Libertés, publiée aujourd’hui sur le Huffington Post

Nelson Mandela est le meilleur de notre humanité. Nelson Mandela est le meilleur d’entre nous. Non content de l’être, il a réussi par son action à rendre ceux qu’il côtoyait, eux aussi meilleurs. Nous devons garder à l’esprit pour toujours ce qui a fait de Nelson Mandela une légende vivante pour toute l’humanité en ce « Mandela Day ».

France Libertés, mais surtout Danielle Mitterrand, ont eu la chance de le rencontrer à de nombreuses reprises.

Pour la fondation, la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud est un des combats majeurs avec, en 1987, l’organisation, en présence du président sénégalais Abdou Diouf, de la première rencontre internationale des Sud-Africains multiraciaux libéraux et des représentants de l’ANC à Dakar. Puis, en 1989, la mise en place des rencontres de Marly-le-Roy pour créer « un foyer de discussion démocratique » et aider à poser les bases qui puissent permettre à l’Afrique du Sud de sortir de l’Apartheid. Abdou Diouf rappelle cette action essentielle de la fondation

C’est avec la détermination que l’on connaissait à Danielle Mitterrand qu’elle engagea la fondation dans ce difficile processus qui conduisit à la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. Les rencontres de Dakar en 1987 et de Marly-le Roy en 1989 avaient permis de mettre face à face des représentants de l’ANC et ceux de l’apartheid. Nelson Mandela était encore en prison, mais sa voix parvenait à Danielle Mitterrand tout au long de ces premières rencontres. Ce fut un premier pas qui permit les négociations ultérieures et le processus de paix.

Aider à la libération de Mandela et à la chute de l’Apartheid aura été plus qu’un privilège quand on sait ce qu’il fit de cette libération : un message politique de paix et de pardon. Dans un monde dominé par la violence et l’esprit de vengeance son action fût une exception extraordinaire qui doit guider l’humanité.

Danielle Mitterrand aimait se rappeler le moment où elle est allée accueillir Nelson Mandela à l’aéroport. Le moment où Nelson Mandela la prend dans ses bras et l’étreint pour partager cette joie inimaginable d’être enfin libre et de pouvoir porter un message de paix et de réconciliation pour l’Afrique du Sud qui résonne encore partout dans le monde.

Retrouvez la tribune sur le site du Huffington Post

Catégories: Human Rights, International, Opinions

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.