23 juillet 2011 plus de 500 marcheurs indignés se deplacent vers Madrid

17.07.2011 - madrid - Isabel Garcia

Le groupement de tous les indignés d’Espagne accède à la capitale Madrid :

La manifestation est divisée en 6 groupes qui s’approchent de Madrid par le sud : la première colonne vient de Cadix-Séville-Cordoue, Ciudad Real.
Une autre vient de Malaga-Grenade et une troisième vient de Valence-Albacete. D’autres encore de Murcie, Motril et dans les jours prochains une colonne de Tolède se joindra aux autres à l’entrée de la capitale espagnole.

Au total, plus de 500 marcheurs sont maintenant incorporés dans les différentes marches. Depuis différents points proches des plaines de Castille arrivent cette semaine des marcheurs qui iront finalement rejoindre * »la Marche Populaire Indignée »* qui arrivera à Madrid le 23 juillet 2011.
Au fur et à mesure que les groupes se dirigent vers le centre, des gens s’ajoutent à la marche. Plusieurs groupes se déplaceraient en voiture et autobus, ceux-ci confirmant leur adhésion et participation au week-end des indignés. Pour cette grande concentration à Madrid, des autobus partent de Cadix, de Malaga, Séville, Barcelone, du Pays Basque, de Galice, d’Extremadura. Il y aurait 20 autobus au départ de Valence. En résumé, plus les semaines passent, plus les répercussions et l’intensité augmentent. Cette semaine sera la semaine décisive.

De leur côté les humanistes vont recevoir des amis qui viennent participer à l’évènement de l’Italie, Grèce, France et même de Russie.

Voici un pré-schéma du projet de la marche pour les prochains jours. Le 23 juillet les marcheurs arriveront sur Madrid durant la journée sous forme de 6 colonnes et seront reçu dans les quartiers suivants :

• En provenance du Nord, dans le parc du Nord
(derrière l’hôpital La Paz)
• En provenance du Nordeste, dans le parc de San Blas
• En provenance de l’Est, à Vallecas
• En provenance du Sud, à Parquesur
• En provenance du Norouest, dans le parc de l’Ouest
• En provenance du Sud-ouest, entre Mostoles et Alcorcon

Un des promoteurs de la marche partage avec nous son ressenti :

*«Les marcheurs montrent un bel esprit malgré que certains sont un peu fatigués. Ils font face à des difficultés de tous ordres, mais on les sent aussi de plus en plus solidaires. Les commentaires les plus fréquents sont qu’ils trouvent davantage de sens à ce qu’ils font et que c’est une expérience très intense. D’autre part, être bien traités par les populations qui les reçoivent dans les assemblées où ils passent leur permet de mieux connaître la réalité que vivent les gens… Beaucoup sont très éloignés de la dynamique d’internet et des réseaux sociaux mais quand ils parviennent à briser la distance et à engager le dialogue, on observe que les problèmes sont communs à tous.»*

D’autre part, l’édition du livre du *«15M et des marches»* est en cours. Le prologue sera de Stephan Hessel et l’épilogue de JL Sanpedro.

A Madrid ce vendredi 22 juillet après-midi, aura également lieu une réunion de la commission internationale où sont invités tous les indignés qui arrivent d’autres pays.

Catégories: Europe, International, Relations internationales

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


Présentation de Pressenza en vidéo

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.