Aprés Punta de Vacas

23.01.2010 - Genève - Isabelle Bourgeois

Or quelque chose s’est pérennisé en moi, une sensation de « perpétuité »… Cette sensation, c’est en fait une nouvelle texture du monde et des choses que je perçois. Tout est plus doux à caresser, à rencontrer, à vivre, même ce qui pique. Ce qui auparavant m’exaspérait ne m’atteint guère pour l’instant et je me sens comme la spectatrice de petites comédies humaines se produisant ici et là, à un arrêt de bus, devant la porte de la maison, à la caisse du supermarché ou à la télévision. Derrière les conflits, les désaccords ou les disputes que nous pouvons provoquer, je ne vois plus que des pantins (dont moi) convaincus d’être des humains libres et conscients, conditionnés par notre éducation et nos croyances. Mais ce qui me ravis et m’enchante, c’est que derrière les pantins, je vois l’homme-dieu qui, au prix de longues et douloureuses batailles au cours des siècles, nait et fleurit peu à peu en lui. Dès lors que l’on perçoit, derrière le voile des illusions et de l’identification à toutes choses, cette part sublime en l’homme, plus rien ne fait peur, plus rien ne peut venir nous priver de devenir ce que nous sommes déjà. Les doutes s’estompent pour se laisser gagner par la confiance et la joie. Je vous le dis: dès lors que nous savons que nous jouons 90% du temps la comédie et que derrière les décors de notre théâtre se cache la vérité ultime, nous nous sentons tellement plus libre et plus léger. Nous observons les évènements avec tendresse et détachement, avec beaucoup plus d’humour même!

La Marche Mondiale m’a donné ce que j’étais venue chercher: l’amour et la considération pour mes frères humains (et pour moi-même…enfin!). Avec elle, j’ai tâté le pouls de l’humanité et je suis tellement rassurée. Malgré de nombreux écueils à déjouer encore, d’autres guerres et de nouvelles pandémies fabriquées par les médias et leurs marionnettistes, j’ai pleinement foi en notre avenir et en notre aptitude à rester debout. Mais pour rester debout, il faut se lever… Alors, chers lecteurs, chers amis et alliés de la vie, levons-nous, réapproprions-nous de notre pouvoir et soyons le changement que nous souhaitons voir émerger ici-bas.

La Marche Mondiale pour la Paix et la Non Violence ne s’arrête pas à Punta de Vacas. Mes pas continueront à fouler le sol de la paix, aux côtés des vôtres car nous sommes des millions à marcher dans la même direction. Le jour où tous nos chemins se rencontreront, et bien tous les anges pourront rendre leur tablier!

Catégories: Culture et Médias, Europe, International, Opinion

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.