Cher Vladimir,

Bien que nous ne nous connaissions pas personnellement, j’ose à présent m’adresser à vous directement, car je sens à chaque fois comme un nœud en moi quand j’écris le nom de votre père. Au début, je pédalais dans la choucroute. Maintenant, je réalise que c’est parce que je ne veux m’adresser qu’à vous. Pas à votre père ni à toute la lignée de vos ancêtres. Car ce que j’ai à vous dire ne concerne expressément qu’aujourd’hui et demain.

Cela fait maintenant trois mois que je vous écris une lettre, cher Vladimir. Plus les semaines passaient, plus elle rallongeait. Presque 3 000 mots. Et je n’arrêtais pas de la réécrire. Je le faisais même la nuit. Ma nuque et mes épaules en étaient toutes contractées. Avant, je n’écrivais ce genre de longues lettres qu’à mon mari quand il fallait que je lui explique quelque chose. Lui aussi est russe. Et il s’appelle aussi Vladimir. Ces lettres n’ont jamais vraiment produit un quelconque effet. Excepté des nuits blanches et les contractures déjà évoquées. Et cette fois, j’écoute ma corps. Elle m’a engueulée hier en beauté avec des douleurs dans la nuque et les épaules, afin que j’abandonne ce que ma raison veut, depuis des mois déjà, déduire de manière particulièrement éloquente. Pourquoi tout est comme ça en ce moment. Pourquoi tout pourrait être tout autrement. Tout ce que je sais d’astucieux à ce sujet. Et tout ce que vous pourriez changer.

Bullshit!

Ce matin, j’ai couru dans la forêt. Ça s’est bien passé. J’avais beaucoup de vigueur. À un moment donné, j’en ai eu assez et je me suis allongée sur le tronc énorme d’un arbre déraciné. Et en regardant le ciel d’été éclatant qui resplendit sur Berlin depuis des semaines, il m’est venu tout à coup une image à l’esprit. Elle m’a tellement fait rire et a fait monter en moi une telle légèreté que j’ai décidé de vous écrire une nouvelle lettre, correspondant à cette énergie. Puissé-je réussir !

Tandis que je suis assise ici devant mon ordinateur portable, je me sens totalement amoureuse. De moi, de cette vie tout bonnement grandiose et des images qui surgissent en moi depuis ma course en forêt. Je veux écrire un nouvelle histoire pour vous.

Et voilà, c’est donc ici qu’elle commence. Je recommence à rire en pensant à la tête que vous ferez quand vous la lirez. Et tous les autres…

I have a dream!

Dans mon rêve – sur mon tronc d’arbre renversé dans la forêt – je vois Slava Zaitsev, comment, sur votre demande, il conçoit et confectionne sur mesure une tenue en blanc personnelle pour chaque membre du gouvernement russe, y compris le président bien entendu, pour que chacun s’y sente bien. Je vois la joie et la créativité dans ses yeux et le plaisir qu’éprouvent tous les participants. Je vois aussi de l’étonnement et un peu d’incompréhension de la part de certains. Mais qu’est-ce que cela peut faire ? C’est vraiment une partie de rigolade. Elle est tout en haut. Et avant tout, elle a énormément de sens.

C’est notre idée, à vous et à moi. Car dorénavant, tous les meetings officiels avec le président de la Fédération russe ne se dérouleront plus que dans ces fringues blanches où on se sent bien. Tous les costumes, toutes les cravates et toutes les chaussures incommodes seront bannies de toutes les réunions – surtout de celles qui sont particulièrement explosives. Это приказ!

De plus, vous avez décidé, Vladimir, que désormais tous les meetings auraient lieu en cercle et par terre – ceux qui ont des problèmes de dos auront bien sûr droit à un fauteuil super confortable. Chaque réunion comporte une partie préparatoire obligatoire que nous appelons « tuning-in » – titre provisoire. Je trouverai certainement un mot russe génial pour cela. Il s’agit ici exclusivement de détente pour le corps, l’esprit et l’âme. Ils ont invité la crème de la crème des spécialistes du corps et de l’énergie du pays. Il y a en outre encore une importante prescription pour les participants : ceux qui ont mal dormi doivent rester chez eux, aller se promener ou dormir. C’est ce que vous avez décidé. Et le meilleur : les réunions particulièrement importantes doivent être strictement accompagnées par un « Circle of 12 » féminin. (C’est votre idée !) Ce sont des femmes rayonnantes, bien dans leur corps et rayonnantes de vitalité, tout simplement ravissantes à regarder, issues de traditions de sagesse anciennes et modernes, qui assurent un taux vibratoire élevé et régulier et un maintien stable de l’intention commune dans la pièce. Irrésistible !

Bien sûr, votre exemple soulève l’intérêt. Même au-delà des frontières. Tot le monde veut maintenant devenir membre du gouvernement en Russie ! Gag 🙂 Mais vos députés sont vraiment persuadés d’avoir le meilleur boulot au monde.

Et c’est ainsi, cher Vladimir, que vos inspirations sortant de l’ordinaire ne seront que trop volontiers adoptées au niveau international. Vos réunions gouvernementales ont reçu un surnom. Partout dans le monde, on les appelle « simply divine ». Et elles le sont ! Dans le cas de l’Ukraine, par exemple, une solution a été trouvée en l’espace de quelques jours, qui a conduit à l’arrêt immédiat de tous les combats et a jeté les bases d’une paix et d’une prospérité d’un tout nouveau niveau dans toute l’Europe. Tous les enfants du monde connaissent désormais l’Ukraine. Elle joue un rôle de premier plan dans toutes les grandes instances internationales et est aujourd’hui un pays florissant, plein d’amour de soi et de force. Tandis que ses habitants choisissaient la paix parfaite pour pouvoir avancer sans restriction vers une ère nouvelle, elle est également devenue une source essentielle de sagesse pour la communauté mondiale.

C’était à l’automne 2022. Aujourd’hui, nous sommes en 2024, c’est l’été. Jacinda et vous êtes assis ensemble en ce moment, vous buvez du thé et riez de la dernière collection de vêtements de bien-être du gouvernement français en bleu-blanc-rouge. Dans la pièce d’à-côté, vos petits-enfants jouent et font un sacré boucan. Vous souriez. Puis on vous appelle. Vous avez encore à passer des coups de fil dans le monde entier aujourd’hui. Irak, Somalie, Afghanistan, Israël et quelques autres. Ils en ont vraiment marre de toutes ces conneries de guerres, disent-ils. Et ce serait bien que vous, Vladimir, veniez partager avec eux tout ce que vous avez déjà réussi à changer chez vous.

Le monde a changé.

Voilà donc ma petite histoire, cher Vladimir. Je le sais, elle est plus que réaliste. Et elle a tellement de sens. Car nous sommes des âmes dans un corps physique. Et cette union recèle un potentiel illimité d’ingéniosité et d’amour humains. Toute la sagesse, toutes les technologies et toutes les ressources nécessaires pour passer de notre ancien mode de survie à cette connexion naturelle et à l’intégrité de l’âme sont aujourd’hui à notre disposition. Ici, nous sommes géniaux, bienveillants, pleins d’humour, bref – intelligents dans l’âme.

Et vous n’êtes pas seul, Vladimir. Car nous avons toutes et tous maintenant la possibilité de contribuer à une nouvelle histoire de la Terre – chaque chef d’État, chaque parent et chaque personne sur notre planète. Tout ce qui retient notre attention prend de l’ampleur. Vers quoi voulons-nous nous orienter ? Quelles histoires voulons-nous raconter ?

Avec amour et courage
Искренне ваша

Claudia Shkatov
www.claudiashkatov.com

PS : J’ai encore remarqué autre chose. Votre nom peut être traduit par « mène la paix ou le monde ». Vous portez cette signification deux fois dans votre prénom et dans votre patronyme. Il en va de même pour votre collègue et homonyme, Volodymyr Oleksandrovytch. Même son épouse Olena Volodymyrivna porte la même signification … dans son patronyme. Une coïncidence ?