Une commission d’État a autorisé le groupe de cellulose et papier Suzano à planter des eucalyptus transgéniques. Leurs gènes ont été manipulés en laboratoire pour obtenir leur résistance au glyphosate. Plus de 50 ONG réclament de retirer l’autorisation en raison des dangers encourus par le Vivant, la société et la Nature.

APPEL accompagnant la pétition

Au président de la Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio) et au ministère public fédéral du Brésil

“La licence permettant la dissémination dans l’environnement d’un nouvel eucalyptus transgénique résistant au glyphosate doit être immédiatement annulée !”

La dissémination dans l’environnement de l’eucalyptus transgénique constitue une grave menace pour la vie, la société et la nature, avertissent plus de cinquante organisations, dont Sauvons la forêt. Elles demandent l’annulation immédiate de la licence accordée.

L’autorisation a été octroyée sans consultation démocratique de la société civile brésilienne ni des communautés des régions où les plantations doivent être établies. Elle sert uniquement les intérêts commerciaux du groupe Suzano, au détriment de la population.

La Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio) a accordé, en novembre 2021, une licence pour un eucalyptus transgénique, dont le patrimoine génétique a été modifié afin de le rendre résistant au glyphosate. Cet herbicide total, également connu sous la marque « Roundup », anéantit toutes les plantes pulvérisées autres que celle cultivée.

L’eucalyptus transgénique Suzano GE 751KO32 peut depuis être planté et commercialisé au Brésil par le géant brésilien de l’industrie papetière. Suzano, le plus grand producteur mondial de pâte à papier à base d’eucalyptus, pourra ainsi pulvériser encore plus de pesticides à grande échelle dans ses immenses monocultures.

Selon Suzano, les arbres transgéniques permettent d’augmenter les rendements en bois et de réduire les besoins en surface. Les déserts verts, nom donné par les habitants aux monocultures d’arbres sans fin, s’étendent toujours plus au détriment de l’homme et de l’environnement. En 2020, les plantations d’eucalyptus occupaient environ 1,3 million d’hectares. Suzano dispose au total de 2,4 millions d’hectares de terres au Brésil, soit une surface deux fois plus grande que l’Île-de-France.

Le glyphosate a été classé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2015.

https://www.sauvonslaforet.org/