« À aucun moment depuis la fin de la guerre froide, la menace d’une guerre atomique n’a été si forte qu’aujourd’hui », écrit le comité directeur de la section allemande d’ICAN dans une lettre adressée à la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock.

L’agression de l’Ukraine par la Russie a encouragé la course à l’armement nucléaire qui progresse dans le monde entier depuis des années. D’autant plus importante est la 10e conférence d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire, qui se déroulera du 1er au 26 août aux Nations unies à New York.

L’accord de coalition fixe l’objectif d’un monde sans armes nucléaires et, par conséquent, d’une Allemagne exempte d’armes nucléaires. Annalena Baerbock a récemment rappelé l’importance d’un monde sans armes nucléaires lors d’une visite du musée commémorant le bombardement atomique de Nagasaki.

La participation personnelle de la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock à la 10e conférence d’examen du TNP « serait un signe clair que l’Allemagne s’engage au plus haut niveau pour le contrôle des armements nucléaires et le désarmement », selon le comité directeur de la section allemande de l’ICAN.

 

Ci-dessous la lettre du comité directeur de la section allemande d’ICAN :

Madame la Ministre,

À aucun moment depuis la fin de la guerre froide, le risque de guerre nucléaire n’a été aussi élevé qu’aujourd’hui. La guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine, en violation du droit international, n’a fait que surenchérir la prolifération verticale et horizontale qui se poursuit depuis des années dans le monde entier : les États dotés d’armes nucléaires s’arment et modernisent leurs arsenaux, tandis que d’autres pays envisagent à voix de plus en plus haute de se doter de capacités nucléaires.

Il est donc d’autant plus important d’accentuer le contrôle international des armements et le droit international. Le Traité de non-prolifération (TNP) est l’élément central du désarmement nucléaire multilatéral, du contrôle des armements et de la non-prolifération. Lors de la 10e conférence d’examen du TNP, la communauté internationale doit trouver une réponse aux menaces inacceptables d’armes nucléaires proférées par la Russie et renforcer le désarmement nucléaire.

La République fédérale d’Allemagne et ses partenaires y joueront un rôle important. Votre participation personnelle à la conférence serait un signe clair que l’Allemagne s’engage au plus haut niveau pour le contrôle des armements nucléaires et le désarmement.

L’accord de coalition fixe l’objectif d’un monde sans armes nucléaires et, par conséquent, d’une Allemagne exempte d’armes nucléaires. La conférence de révision est l’occasion de se rapprocher de cet objectif. En tant que membre de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), nous partageons cette préoccupation et restons volontiers à votre disposition en tant qu’interlocuteur.

La coopération entre la société civile et les gouvernements est essentielle pour parvenir à un monde sans armes nucléaires, comme l’a notamment montré le succès de la première conférence des États parties au Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) cette année. Nous demandons en particulier au gouvernement fédéral, dans sa déclaration lors de la conférence d’examen du TNP et dans les négociations politiques :

  • de s’engager à adopter des mesures concrètes, datées et vérifiables en vue d’un désarmement nucléaire complet et de préciser que la modernisation et l’augmentation des arsenaux existants sont contraires aux obligations de l’art. VI du TNP ;
  • de condamner clairement toute menace d’utilisation de la force nucléaire, et en particulier celle de la Russie ;
  • de réaffirmer que les armes nucléaires mettent en danger la stabilité et la sécurité internationales, menacent la sécurité, provoquent des souffrances humanitaires et augmentent le potentiel d’escalade d’un conflit ;
  • de saluer l’entrée en vigueur du TCA et les succès de la première Conférence des États parties au TCA ;
  • de reconnaître la compatibilité du TNP et du TCA et de préciser que le TCA s’intègre dans le régime international de maîtrise des armements nucléaires et le complète en le renforçant ;
  • de reconnaître que le TCA contribue à l’accomplissement de l’art. VI du TNP ;
  • de reconnaître les conséquences humanitaires des armes nucléaires, notamment celles liées au genre et à l’âge ;
  • de s’engager à ce que la Conférence d’examen du TNP fasse une place positive au TCA dans ses déclarations et ses documents politiques ;
  • de reconnaître les dommages causés par les essais et les missions nucléaires et d’encourager la coopération internationale pour l’aide aux victimes et la réhabilitation de l’environnement en relation avec les art. VI et VII du TCA.

Nous vous envoyons ces demandes à l’occasion de la Conférence d’examen du TNP, en espérant que vous les mettrez en œuvre pour le bien de toutes les personnes menacées et affectées par les armes nucléaires.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, nos respectueuses salutations,

Comité directeur | ICAN Deutschland