Sur son compte Twitter, l’ONG allemande mentionne des évènements dramatiques qui vont en s’intensifiant : « Ce 9 avril, l’équipage de Sea Watch3 a été témoin d’une tragédie en Méditerranée centrale. Après avoir reçu un signal de détresse, nous sommes arrivés sur le lieu d’un naufrage : un canot pneumatique avait coulé et des dizaines de personnes se trouvaient dans l’eau.

Les soi-disant garde-côtes libyens étaient sur place et la situation était extrêmement chaotique. Nos informations faisaient état d’au moins 50 personnes en détresse, nous en avons sauvé 34. Nous craignons qu’elles aient été nombreuses à se noyer.

Les survivants ont déclaré qu’initialement, 53 personnes se trouvaient sur le bateau et qu’ils avaient vu se noyer des compagnons de voyages et des proches.

Peu après, lors d’une cinquième action de sauvetage en l’espace de 24 heures, notre équipage a sauvé 87 autres personnes. Notre équipage fournit dès à présent des soins de base à plus de 200 personnes. Beaucoup d’entre elles nécessitent des soins médicaux de toute urgence », conclut la mise à jour sur Twitter.

 

Traduit de l’allemand par Laurence Wuillemin