Communiqué de presse – Samyukta Kisan Morcha

369è jour, 30 Novembre 2021

Samyukt Kisan Morcha [N.d.E. Front uni des agriculteurs] précise que toutes les organisations membres de SKM vont prendre la situation en compte et adopter des décisions sur les étapes suivantes dans la lutte des agriculteurs le 4 décembre, comme annoncé précédemment. La date de cette réunion de SKM n’est pas modifiée. Cette réunion se tiendra à la frontière de Singhu. Au cours de cette réunion, des discussions aborderont les divers points soulevés dans la lettre au Premier Ministre et des décisions pour l’avenir seront prises. En attendant, les organisations de l’Haryana se réunissent aujourd’hui pour évaluer la situation qui se dessine.

Samyukt Kisan Morcha précise encore que de vagues déclarations ici et là, en réponse aux exigences des agriculteurs, ne constituent pas une réaction ou une garantie acceptable des gouvernements du parti BJP. SKM exige des garanties sérieuses et une prise en considération concrète des requêtes formulées. Le Ministre Président de l’Haryana a déjà indiqué qu’il agirait conformément aux instructions du gouvernement central concernant le retrait des procès intentés à 48.000 agriculteurs dans l’Etat d’Haryana, et le gouvernement Modi ne peut éluder sa responsabilité, qui est de répondre aux demandes des agriculteurs.

SKM condamne le fait que le Gouvernement de l’Inde, dirigé par M. Narendra Modi, a tenté de tromper une fois de plus la nation sur les objectifs et raisons soutenant le rejet de la loi agraire. SKM condamne aussi le fait que le gouvernement a acté la loi de rejet de la même manière anti-démocratique et non parlementaire que les lois adoptées en 2020. Il est particulièrement préoccupant de constater que, lorsque douze parlementaires ont tenté d’engager un débat sur cette loi et des sujets apparentés, notamment les garanties légales sur les prix minima des céréales (MSP), ceux-ci ont été suspendus sans cérémonie de toute la session d’hiver du Parlement. Cet étouffement de tout vrai débat détaillé au Parlement est malsain et anti-démocratique. Le manque persistant de fonctionnement démocratique du Parlement, couplé aux déclarations fallacieuses et à la conduite immorale du Gouvernement, sont contestables et inacceptables, a déclaré Samyukt Kisan Morcha.

Samyukt Kisan Morcha relève que les communautés locales luttent contre l’accaparation illégale de leurs moyens d’existence et de leurs ressources, comme les terres et forêts, par Adani et compagnie, au Bastar de Chattisgarh. Leur lutte sans fin avait commencé depuis plus de six mois à Silger et en d’autres lieux de Bastar. Au tout début de cette mobilisation historique des agriculteurs, comprenant que les lois agraires étaient conçues pour soutenir et apaiser des amis capitalistes du Gouvernement, SKM a appelé au boycott et à la résistance contre les sociétés capitalistes d’Adani et Ambani. SKM manifeste sa solidarité et salue l’esprit des agriculteurs Adivasi qui résistent à la mainmise capitaliste de ressources de base et de moyens d’existence de leurs communautés.

La loi de 2021 portant des amendements à la loi sur l’électricité, reprise dans la session parlementaire en cours, est un déni flagrant des engagements pris par le Gouvernement de l’Inde envers la délégation des associations d’agriculteurs, qui ont formellement négocié avec le Gouvernement en décembre 2020. Il en va de même de la pénalisation des agriculteurs pour la combustion de biomasse en rapport avec la pollution aérienne de Delhi. SKM déclare que de telles manifestations de comportements indignes de confiance, fondent les raisons qui poussent les associations d’agriculteurs à n’accorder aucune confiance au Gouvernement de l’Inde dans ses déclarations verbales sont manifestes.

Il est très ironique que la Haute Cour d’Allahabad entendra les plaidoiries relatives à la libération conditionnelle d’Ashish Mishra Teni le 10 décembre, journée des droits humains des Nations Unies. Le Gouvernement de l’UP a bénéficié de 10 jours pour répondre à la proposition de libération sous caution. Lors de l’audience relative à cette libération à la cour inférieure, l’accusation a démontré comment le massacre d’agriculteurs résultait d’une conspiration préméditée et un meurtre et la demande de libération conditionnelle a été rejetée le 15 novembre 2021 par le tribunal de Lakhimpur Kheri. L’exigence de SKM concernant l’arrestation et la révocation du Ministre Ajay Mishra Teni du Gouvernement de l’Union n’est toujours pas satisfaite, le Gouvernement Modi décidant de persister dans son comportement immoral et contraire à l’éthique, tandis que le Gouvernement Yogi décide de ne pas agir sur le sutradhaar du massacre.

Publié par :

Balbir Singh Rajewal, Dr Darshan Pal, Gurnam Singh Charuni, Hannan Mollah, Jagjit Singh Dallewal, Joginder Singh Ugrahan, Shivkumar Sharma ‘Kakkaji’, Yudhvir Singh, Yogendra Yadav

Samyukta Kisan Morcha Email : samyuktkisanmorcha@gmail.com

 

Traduction de l’anglais, Serge Delonville