Sous le soleil du Midi, le Centre social Martin Bidouré à Saint-Maximin a clôturé sa fête annuelle par un concert de HK.

Cette journée n’aurait pu se faire sans l’énergie, la fraternité et la solidarité de celles et ceux qui ont rendu possible cette formidable vague de joie partagée. Nous remercions toutes les femmes qui sous un soleil de plomb ont cuisiné et servi paella et couscous pour cinq cents personnes ainsi que les volontaires-bénévoles qui ont tenu les stands du matin jusqu’à la fin de journée permettant aux petits et aux grands de s’amuser. Nous remercions HK, les musiciens, les choristes, les techniciens, tout son staff ainsi que l’Office Culture Provence Verdon qui s’est chargé de l’organisation du concert.

Poète, auteur, chanteur, HK – Kaddour Hadadi, non-violent, humaniste, semeur d’espoir et de joie a choisi la cohérence comme gouvernail : penser, sentir, agir dans la même direction.

Sa direction est claire, dénoncer toutes les formes de violence, donner la parole à ceux qui ne l’ont pas, être à côté et avec ceux qui luttent. « mon rôle: la part du rêve, rendre possible dans la tête et l’imaginaire de chacun un possible changement par l’action non-violente ». Ce n’est pas un engagement ponctuel c’est un style de vie, un choix artistique partagé, construit avec ses musiciens, son art est au service du monde social. HK est indépendant, il n’est le porte parole de personne ; il porte en toute simplicité la parole du monde du vivant, de cette « Petite Terre » comme le titre de son dernier album et la partage avec toutes celles et ceux qui souhaitent la saisir.

 

Association Maraudes de Tourves, Collectif de soutien aux migrants

Sans haine, sans armes et sans violence, dans l’énergie de la joie ; celle qui donne la force d’agir dans le monde, de continuer la lutte, de ne pas se sentir seul-e ; sa musique, ses chansons, ses écrits nous parlent, nous touchent ; chacun-e s’y retrouve, s’y reconnait. Cet espoir et cette joie on se la prend comme un cadeau, on se la partage, on lui-leur renvoie ; la scène et tous ceux qui l’habite deviennent vecteur d’énergie. C’est une respiration ouverte à l’autre et à soi ; les pieds sur Terre et le cœur dans les étoiles, expérimentant et exprimant le meilleur du Nous, nous devenons rallumeurs d’étoiles et c’est bon. Sa musique a la couleur du monde, la chaleur du soleil, l’odeur des épices, la puissance du vent, le goût du sel, le rire des enfants…on se sent berbère et breton.

Après tout, que l’on soit d’ici ou d’ailleurs nous recherchons toutes et tous la même chose : l’amour. Et si l’amour ce mot tant galvaudé était en fait la Joie, essence de notre humanité ; celle que les femmes et hommes des temps très anciens ont ressenti quand ils se sont assis autour du feu pour la première fois, partageant et rêvant au mystère et à la beauté de notre monde. Désincarnée de sa puissance et de sa force par ceux qui pensent être les maîtres du monde et considérée comme « non essentielle », elle existe encore en chacun de nous et reste prête à briller. Avec son attrape rêve HK en a cueilli un petit morceau et le partage avec nous, un petit bout suffisant pour vivre le monde qui nous ressemble. Nous sommes peut-être à « La fin Du Moi et le Début Du Nous » titre du spectacle social et musical jouer au Festival d’OFF d’Avignon en ce moment et en tournée de janvier à avril 2022.

 

Emporté par la foule...

 

Paroles de saltimbanque, interview HK – Kaddour Hadadi

« pour moi, la meilleure façon de combattre le terrorisme et la xénophobie c’est la fraternité humaine, c’est le fait d’être ensemble… »

 

« peut-être le combat de notre époque c’est la liberté de certaines personnes de ne pas être conventionnelles, que cette liberté là puisse inspirer d’autres gens… »

« se nourrir avec d’autres choses que la peur, des choses qui nous rendent vivants, qui nous rendent humain… »

 

« ce système politique a montré ses limites, en tout cas on le pense, on le dit de façon artistique en passant notre tribune artistique il ne faut pas se tromper. C’est peut-être le moment de commencer à réfléchir à d’autres choses… »

« il y a une aspiration à vouloir être partie prenante… l’époque est à cette aspiration là… »

 

HK 13 mai 2021 page facebook: CONCERTS ASSIS / PASS SANITAIRE / ENGAGEMENTS

Après y avoir beaucoup réfléchi, voilà : je ne chanterai pas dans des endroits où il sera demandé au public de rester assis, et je ne chanterai pas dans des endroits demandant au public de présenter un pass sanitaire à l’entrée. Je ne pars pas en croisade, et je ne me permettrai pas une seule seconde de porter un jugement sur mes ami-es collègues qui feront les choses différemment. Ce n’est pas une décision simple, car elle va avoir des conséquences directes sur la tournée qu’on est censés reprendre avec les coppines/copains à partir de début juin, avec un certain nombre de concerts et de festivals concernés… Mais c’est une décision personnelle que j’ai prise, tout simplement pour être en accord avec moi-même. Et j’en assume les conséquences.

Aussi, avec cette décision, je ne veux pas devenir le symbole ou porte-drapeau de quelque mouvement que ce soit. Je tiens à rester un artiste libre et indépendant; Et cela va de soi, je ne veux pas que mes chansons soient rattachées à telle ou telle organisation.

Je veux continuer à faire ce que j’ai toujours fait : chanter pour les gens; des gens parfois aux opinions différentes mais aux valeurs communes essentielles; Et bien sûr, poursuivre mes engagements de toujours, avec notamment aujourd’hui, l’envie d’apporter des choses positives et de créer du lien dans un moment qui en manque cruellement. En tâchant à mon niveau de rendre un peu plus concret chaque jour l’idée d’une société fraternelle et non-violente.

Voilà ma place, mon rôle, je n’en veux pas d’autre. On se retrouve bientôt quoi qu’il en soit, pour continuer à danser encore, à s’aimer et à semer .
Belles ondes à vous !

PS : si les organisateurs de concerts sont contraints de mettre en place des chaises pour respecter un protocole sanitaire précis, nous n’avons aucun problème là-dessus, nous disons juste les choses clairement : nous commencerons notre spectacle par la chanson Danser encore, et à ce moment-là les gens pourront avoir envie de se lever naturellement, dès la première chanson. Nous demandons simplement à ce que dans ce cas, rien ne soit entrepris pour les forcer à se rasseoir. On ne peut pas chanter : « nous on veut continuer à danser encore », et accepter que les gens soient empêchés de danser. C’est une simple question de cohérence et de bon sens.

https://hk-officiel.com/