Myanmar, un géant de l’acier sud-coréen coupe ses liens avec les militaires responsables du coup d’État

18.04.2021 - Italie - Riccardo Noury

Cet article est aussi disponible en: Italien

Myanmar, un géant de l’acier sud-coréen coupe ses liens avec les militaires responsables du coup d’État

Le 16 avril, le géant sud-coréen de l’acier Posco a annoncé que sa filiale au Myanmar, Posco C&C, allait rompre ses relations avec Myanmar Economic Holding Ltd, le conglomérat industriel d’État appartenant aux militaires auteurs du coup d’État sanglant du 1er février, qui a fait à ce jour au moins 700 morts et 3 000 arrestations.

Cette annonce fait suite aux pressions exercées par Amnesty International et d’autres organisations de défense des droits humains sur les dirigeants, les actionnaires et les investisseurs de la société sud-coréenne. Un rapport publié par Amnesty International en septembre 2020 avait accusé Posco de financer des unités des forces armées du Myanmar responsables de crimes au regard du droit international.

Catégories: Asie, Droits humains
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Femmes

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.