Les responsables scolaires et les groupes de lutte contre la pauvreté réclament depuis des années une solution à l’une des principales causes d’absence périodique en classe.

Enfin, le 18 février, le gouvernement néo-zélandais a annoncé qu’à partir de juin, toutes les écoles publiques disposeront de stocks de produits d’hygiène à distribuer gratuitement aux élèves de sexe féminin pendant leur cycle menstruel.

« Pourquoi les élèves devraient-ils périodiquement abandonner leurs études à cause de quelque chose qui fait partie de leur vie normale », a déclaré la première ministre Jacinta Ardern (photo). « Avec cette mesure, nous allons augmenter la fréquentation scolaire et nous occuper de la santé et du bien-être de nos filles ».