« L’Ambassade pour l’Amazonie » et ses peuples

17.12.2020 - Montpellier, France - Rédaction France

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

« L’Ambassade pour l’Amazonie » et ses peuples
Kampère, indien Huarani d’Amazonie équatorienne. (Crédit image : Christian Puech @copyright)

L’association « Témoins au bout du monde » et son président Christian Puech ont lancé un projet pour la Vie, écologique et solidaire, intitulé :  « L’Ambassade pour l’Amazonie » et ses peuples

I/ Pourquoi ?

– Face à l’inaction des gouvernements Européens et de la plupart des partis politiques en matière de lutte contre le réchauffement climatique global, alors que l’Amazonie avec les océans sont capitaux pour la tempérance du climat en France : 46,4 degrés l’été 2018 à Montpellier. Une personne sur 8 meurt déjà prématurément des conséquences du réchauffement en France comme en Europe, soit : un million de morts environ dans le monde.

Aucun cap n’ayant été tracé la transition écologique se cherche. Aucune réponse politique n’a été apportée aux grandes questions de civilisation du XXIe siècle dont cette situation est l’expression : opposant nature et culture, identité et globalisation, alors que tout est en lien dans la culture amazonienne.

– Face à la déforestation exponentielle en Amazonie entrainant la disparition de 20% de l’irremplaçable biodiversité, de sa faune, de sa flore (OFB); face à l’accaparement, l’incendie et la dégradation des terres de près de 500 groupes ethniques certains victimes d’exactions génocidaires ; les sociétés civiles des pays « civilisés » ont donc, selon nous, un impératif devoir de se mobiliser puisque la vie de nos enfants et globalement celle de l’humanité sont gravement hypothéquées à court terme, ce que confirme le GIEC depuis des années.

Le président de notre association, Christian Puech, explorateur-écologue légitimé et reconnu pour ses engagements et actions pour les peuples autochtones (2) avec certains desquels il a vécu un temps en Amazonie, nouant des liens indéracinables, a cosigné avec les représentants des équipes politiques qui ont gagné les élections municipales de Montpellier (7ème plus grande ville de France) un engagement intitulé « l’Ambassade pour l’Amazonie ». Ce projet entre dans le cadre d’une de nos modestes participations à la construction du monde d’après.

Les actions pacifiques proposées sont le fruit d’une vision allant du global au local des problématiques amazoniennes. Elles seront menées avec nos partenaires associatifs dans les neufs pays qui se partagent l’Amazonie, et avec les structures et ONG qui souhaitent s’y associer en France, en Europe et en Amérique Latine. Les particuliers écologistes et humanistes n’en sont pas exclus.

Ces actions ont pour base : l’éthique, la fraternité, l’ouverture d’esprit, le bénévolat et le respect des droits des peuples ; s’y s’ajoutent pour les responsables du projet : la légitimité fondée sur les engagements passés, l’expérience du terrain et la compétence en ce qui concerne les actions scientifiques.

 

II/ Comment ?

A / Créer des ponts entre la ville de Montpellier et les amérindiens des pays concernés afin de faire découvrir, ou mieux connaître, ces communautés, leurs rapports à la vie, au vivant, à la terre mère, à la forêt, aux animaux. Cela permettant d’établir un véritable dialogue entre les peuples amérindiens et les peuples occidentaux, qui ont des modes de développement, de vie et une vision du monde depuis des siècles inconciliables.

 Ces ponts permettront aussi l’échange réciproque des savoirs et l’organisation à Montpellier, entre autres, de grands Festivals avec débats et conférences sur la transition écologique et sociale. Ces débats permettront aux montpelliérains de prendre la mesure des enjeux planétaires que ces problématiques amazoniennes soulèvent et d’être informés par de grands penseurs et écologistes avec lesquels nous sommes en relation des dessous géopolitiques des cartes.

B/ Apporter d’urgence un soutien moral et des informations juridiques, scientifiques, numériques, voire une aide matérielle permettant à certaines communautés de survivre et de faire respecter leurs droits individuels et collectifs (autodétermination), de récupérer tout ou partie de leurs terres, ressources, territoires ainsi que leur autonomie, l’ensemble étant reconnu par les Nations-Unies (1). Ces peuples s’estiment trompés, souvent trahis en ce qui concerne la superficie et la restitution de leurs terres. Nous devons les aider autant que faire se peut, à recouvrir le « buen vivir », la sécurité et à jouir de leur identité et de leur intégrité culturelle distincte. Notre soutien pourrait leur permettre de réduire l’impunité des exactions génocidaires dont certaines communautés sont encore l’objet dans certains pays.

Il s’agit donc pour nous de participer au sauvetage des derniers « peuples premiers » représentant la riche diversité culturelle originelle de l’humanité. Mais encore de faciliter leur reconnaissance en Occident indispensable à leur épanouissement spirituel, moral et affectif. Ce dialogue et sa finalité sont l’objet de notre association.

« L’Ambassade pour l’Amazonie » et ses peuplesPhoto : Christian Puech @copyright

C/ Respecter le mode de vie, de pensée, de croyance et de développement durable que chacun de ces peuples souhaite poursuivre dans leurs pays respectifs. Souvent perdus dans les banlieues des villes où ils sont encore discriminés pour leur origine ethnique ou déplacés et abandonnés comme des « déchets » au bord des routes après l’accaparement de leurs terres par des milices paramilitaires, comme pour les Guaranis Kaiowa, nombreux sont les amérindiens en Amérique latine qui cherchent à se reconnecter à leurs racines pour être eux-mêmes, libres et sans maître.

D/ Créer une synergie si notre projet est confirmé par la municipalité pour que la ville universitaire de Montpellier avec ses 50.000 étudiants, puisse apporter dans les 9 pays qui se partagent l’Amazonie, ses connaissances et prescriptions dans divers domaines comme : l’écologie (pollution, eau douce, l’air…) la médecine, la santé, l’agriculture biologique (sans engrais chimiques ni pesticides néonicotinoïdes) et tropicale, l’alimentation bio, l’éolien, le solaire… et tous les secteurs durables où les milieux universitaires, économiques, intellectuels et artistiques sont actifs à Montpellier. Développement des échanges artisanaux et du commerce équitable de produits bio provenant des territoires amérindiens.

E/ Représenter la ville de Montpellier dans certains évènements du type COP 24 sur le transition écologique et sociale, COP 15 de la biodiversité, rassemblements amérindiens ou sessions internationales concernant les Droits des Peuples Autochtones.

F/ Communiquer. Au cours des rencontre avec ou chez les amérindiens, notre président a noué des liens indéracinables dans divers pays d’Amérique latine. Il a aussi établi des contacts avec des associations militantes, des scientifiques et des médias locaux. A certains d’entre eux il a accordé des interviews. Son expertise en communication à l’autre bout du monde sera donc mise bénévolement au service de cette cause et de la ville de Montpellier ouverte à l’humain à l’international.

G/ Porter les messages de solidarité, d’entente, de coopération et de paix que les montpelliérains souhaitent ardemment véhiculer auprès de la plupart de ces pays et peuples compte tenu du contexte géopolitique actuel.

 

Solidarité, échanges de savoirs, actions socio-culturelles, scientifiques, Festivals avec débats multidisciplinaires, recherches, éducation des jeunes, économie durable et transition écologique, recouperaient l’écologie. (Nous sommes en relation avec d’éminents scientifiques dans diverses disciplines dont l’écologie, la sociologie, la médecine, les sciences humaines, la biologie, la zoologie, l’éthologie, l’entomologie, l’anthropologie, certains sont des amis).

Ces objectifs et actions pourront être enrichis et ou amendés avec nos partenaires associatifs actuels et ceux qui le souhaitent en France comme en Amérique Latine. Et nous comptons sur les scientifiques du CIRAD, de l’INREA, de VALDAURELLE, de BUISSON-BERTRAND… qui travaillent déjà sur l’une ou l’autre de ces disciplines et qui souhaitent soutenir ou participer à cette grande cause tant en France qu’en Amazonie, ainsi que sur les écologistes et intellectuels libertaires de Montpellier et de sa région.

Malgré les écrits de Claude Lévi-Strauss, nous nous heurtons encore aux canons de « l’ethnologie classique » et surtout aux puissants intérêts qui y sont liés. Reconnu comme « loyal et infatigable » défenseur des Droits des Peuples amérindiens, par tous ceux qui l’ont côtoyé lors de ses expositions ethno photographiques et conférences, Christian Puech est devenu une caution morale. (Ses livres d’Or et parrainages d’élus et grands intellectuels, articles de presse en témoignent). Ainsi, afin d’éviter que certaines actions puissent être dévoyées, « Témoins au bout du monde » à l’origine du projet, s’occupera bénévolement des secteurs suivants :

1) Respect des droits des peuples amérindiens et récupération de tout ou partie des terres ancestrales avec lutte contre la déforestation.

2) Dialogue entre les cultures et échanges des savoirs par co-organisation de Festivals avec conférences, expositions.

3) Communication sur le projet global : « l’Ambassade d’Amazonie » et ses peuples.

 

Toutes les autres et nombreuses actions figurant dans ce projet et dans ses enrichissements éventuels, seront sous la responsabilité de nos partenaires représentant à Montpellier les principaux pays qui se partagent l’Amazonie, comme l’association franco-colombienne AFCM 2 et sous celle des scientifiques et intellectuels indépendants de Montpellier et de sa Région.

« L’Ambassade pour l’Amazonie » et ses peuples

Photo : Christian Puech @copyright

 

Telles sont, résumées clairement, les actions que nous souhaiterions mener pour l’Amazonie avec la ville de Montpellier et ou avec la Région Occitanie si possible, sinon nous les réaliserions indépendamment avec nos partenaires.

Fraternellement,

« Témoins au Bout du Monde » (Une page sur Facebook. 12 juillet 2020).

Association accréditée en 2019 par les Nations-Unies à Genève pour la 12ème session des Droits des Peuples Autochtones.

 

Notes

(1) Déclaration des Nations-Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, 2008.

(2) Christian Puech.

 ____________________________________________

Très prochainement un livre, http://christianpuech.wordpress.com

 

Quelques actions entre 2017 et 2020, à titre d’exemple :

Organisateur de la venue à Montpellier du chef amérindien Ladio Veron Guarani Kaiowa du Brésil (450 amérindiens assassinés en dix ans, déclaration de l’indienne Jacque aux Nations-Unies à Genève). Réalisation de deux conférences avec vidéos, l’une à l’Université Paul Valéry, l’autre à l’Hôtel Océania le Métropole. Midi Libre des 24 et 26 mai 2017, Radio France-Bleu, L’Agglo Rieuse

Auteur et rédacteur de la pétition au président Bolsonaro, signée en 2017 par 15.900 montpelliérains en soutien aux Guarani Kaiowa (932 commentaires) : https://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/sauvons-indiens-guarani-kaiowa-bresil/30435

Auteur du documentaire « Peuples et cultures en voie de disparition : indiens huaoranis d’Amazonie équatorienne » divulgué le 24 mai 2017. Des plans repris par France télévision : INA G2744596_001_026

– « Peuples et cultures en voir d’extinction », Exposition ethno photographique, Dax, conférence Théâtre de l’Atrium, juin-juillet 2017 : http://festival-photo.dax.fr/christian-puech, France Bleu

Conférence : « Le chamanisme et l’esprit de la forêt », Festival International du Film de Voyage et d’Aventure : « What a Trip », 28/09-1er/10/2017 Montpellier. La Gazette de Montpellier 27/09/17

– « Peuples autochtones en voie de disparition », Exposition ethno photographique avec conférence et dépliant, Chambre de Commerce, Hôtel St Come, Montpellier, 25-30 septembre 2017, L’Agglo rieuse 20/09/17

Parrain du Festival « Regards sur le cinéma de Colombie et d’Amérique du sud » de Montpellier, 18-21 octobre 2017. Midi-libre

– « Indiens d’Amazonie, peuples autochtones : aubes incertaines », Exposition ethno photographique et conférence, Genève, Maison Internationale des Associations, juillet 2018 : Aqui- Latinos, La Tribune de Genève.

Co-organisation en 2018 et 2019 avec Greenpeace, Citoyens pour le Climat, etc., des 8 Marches pour le climat de Montpellier dont celle du 16 mars 2019 réunissant : 17.000 écologistes à 90% a partisans. Auteur lors de ces Marches de slogans du type : Changeons de mode de développement, d’énergie, de vie et de consommation à tout va ! ». Slogans partagés sur réseaux sociaux par Audrey Kosberg. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2517142258512509&id=100006502776783. La photographie brandie d’un indien d’Amazonie étant le symbole de la globalité des problématiques amazoniennes : Articles, reportage télévisuel… https://www.facebook.com/MetropolitainFR/videos/351299565490673/ https://twitter.com/myMetropolitain/status/1107226353038999552

Débat National initié par le président Macron lors de la révolte des gilets jaunes : « La transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté », Hôtel de ville de Montpellier 30 janvier 2019 : T.V. Occitanie, intervention à la 24ème minute : https://viaoccitanie.tv/revivez-le-grand-debat-national-organise-a-la-mairie-de-montpellier/

Interview suite au reportage sociologique vidéo sur les gilets jaunes : FR 3, J.T. 19/20 et 12h./13h., 9 avril 2019 : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/jt-1920-languedoc-roussillon

Observateur lors du Congrès Mondial d’Agroforesterie de Montpellier 19-22 mai 2019 ; auteur de questions de fond posées publiquement mais restées sans réponse.

Interview en ligne par JOLIMAGE sur les problématiques amazoniennes 2019 : https://webmail.sfr.fr/fr_FR/main.html#read/VF_pertinent/19907

Organisateur de la conférence-débat : « La transition écologique-solidaire/ la démocratie et l’identité », « Les demoiselles Dupuy » ostréiculteur bio, 23 mars 2019, entre Pierre Jouventin, scientifique, J. Louis Roumégas ancien député et Christian Puech. Midi-libre Sète des 1er et 03 mars 2017

– « Peut-on encore sauver la planète ». Débat en direct, Midi-Libre, entre Pierre Jouventin (ancien-directeur de recherche au CNRS) dont l’action a permis à Michel Rocard la sanctuarisation de l’Antarctique et Manu Reynaud, porte-parole EELV et Christian Puech, 26 janvier 2019. https://www.midilibre.fr/2019/01/25/montpellier-suivez-notre-facebook-live-special-climat-des-11h-ce-samedi-26-janvier,7975233.php

Exposition ethno photographique avec livret et conférence : « Peuples autochtones : ode à la nature », Hôtel de ville Montpellier, 20 janvier – 14 février 2020, 4500 visiteurs env. dont des classes de 1ere de lycée avec leurs professeurs.

https://www.francebleu.fr/emissions/100-herault/herault/100-herault-12

https://soundcloud.com/radioaviva88fm/culture-compagnie-c-puech-photographe-et-commissaire-de-l-expo-peuples-autochtones-240119?in=radioaviva88fm/sets/culture-compagnie

https://heraultjuridique.com/culture/arts-expos/superbes-cliches-de-christian-puech-peuples-autochtones-odes-a-la-nature-a-lhotel-de-ville/

« La biodiversité indissociable de la diversité culturelle et intellectuelle » Spécial environnement, Midi-Libre, 27 janvier 2019, p. 4 et 5. C. – Auteur d’une scénographie participative symbolisant une cascade virtuelle d’eau, installée dans le jardin du Peyrou lors de la 4 ème Marche mondiale pour le climat Montpellier, https://www.midilibre.fr/2019/01/27/marche-pour-le-climat-une-vague-verte-dans-montpellier-pour-sonner-lalarme-climatique,7978452.php

Appel à la Ville de Montpellier et à la Région Occitanie : « Sauvons les amérindiens d’Amazonie qui risquent de disparaitre du coronavirus » : http://montpellier-infos.fr/index.php/associations/21170-christian-puech-lance-un-appel-pour-que-la-ville-de-montpellier-et-toute-l-occitanie-se-mobilisent-pour-sauver-l-amazonie-et-les-derniers-peuples-amerindiens

http://montpellier-infos.fr/index.php/culture/beaux-arts/expos/19753-ode-a-la-nature-christian-puech

Appel à dons avec texte d’Edgar Morin, les indiens Guarani Kaiowa ayant appelé à l’aide « Témoins au bout du monde ». Plateforme Leetchi septembre 2020. Dons pour l’achat de masques et de graines envoyés aux Guaranis contre reçu. (Voir presse régionale, Thau Info le Grand Montpellier…)

Organisateur du ramassage des déchets entre Montpellier et Sète dans le cadre de World Clean Up Day, 09/10/20 (Midi-libre Sète,10/10/20, Thau info) https://www.midilibre.fr/2020/02/10/montbazin-les-depots-sauvages-gangrenent-la-garrigue,8723320.php

Protection de la biodiversité : « Mort suspecte d’un dauphin dans l’Estérel », Var Matin du 5/10/2020

 

Quelques périples et expéditions en solitaire ou partenariat en Amazonie et Amériques Latine.

  • 1980 : expédition chez les Guarani et Tikuma, remontée de l’Amazone entre, Belém et Manaus.
  • 1987 : expédition chez les Iquitos d’Amazonie péruvienne
  • 1996 : chez les Bribis et Cabecares du Costa Rica
  • 1998 : chez les peuples des iles Caraïbes.
  • 2005 : sur les traces des indiens ayant succombé à la « Guerre des vaches », Quilmes, et chez les Diaguita et Tupis, d’Argentine.
  • 2007 : expédition chez les Caboclos du Rio Guainia (Negro) Amazonie brésilienne.
  • 2008 : chez les Chuj, Achi, Q’onjobal, Ixil, du Guatemala et du Salvador.
  • 2009 : Chez les Iquitos d’Amazonie péruvienne.
  • 2010 : chez les Mayas du Yucatan et de la côte Pacifique du Mexique.
  • 2011 : expédition chez les Huaorani d’Amazonie équatorienne.
  • 2012 : chez les Tolupans du Honduras et les Garifuna de Livingstone, Guatemala.
  • 2014 : expédition chez les Misquitos et Ramas, jungle nord-est et sud-est atlantique du Nicaragua.
  • 2016 : chez les Man, Quiché, Tz’utujil, Kaqchikel, des hautes terres du Guatemala.

 

« TÉMOINS AU BOUT DU MONDE »

MONTPELLIER FRANCE

 Association Loi 1901

Siège : Mas Roubieu, 700 chemin de Gignac

34560 Montbazin, FRANCE

Mail : vision.dart@sfr.fr

Mail : temoinsauboutdumonde@sfr.fr (Une page sur Facebook)

Téléphone : 06.03.38.16.98.

Président-fondateur : Christian Puech, Montpellier, France

 http://christianpuech.wordpress.com

Catégories: Amérique du Sud, International, Peuples originaires
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.