L’administration nationale de l’aéronautique et de l’espace des États-Unis (National Aeronautics and Space Administration NASA) confirme que le Soleil a atteint un minimum d’activité et a commencé un nouveau cycle.

Dans un rapport publié le mardi 15 septembre, la NASA a indiqué que le Soleil a entamé son 25e cycle solaire et a prédit comment le fait d’atteindre le minimum solaire « affectera nos vies et nos technologies sur Terre, ainsi que les astronautes dans l’espace ».

Des experts de la NASA et de l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère (NOAA) ont confirmé que le minimum solaire s’est produit en décembre 2019, « marquant le début d’un nouveau cycle solaire » et signifiant que l’activité solaire pourrait augmenter au cours des prochaines années.

Doug Biesecker, co-président du panel et physicien solaire au Space Weather Prediction Center (SWPC) de la NOAA, a déclaré que l’activité du Soleil devrait augmenter jusqu’à son pic en juillet 2025 et qu’elle devrait être aussi forte que le dernier cycle solaire, qui était un cycle inférieur à la moyenne mais non sans risques.

« Alors que nous nous éloignons du minimum solaire et que nous approchons du maximum du 25e cycle, il est important de se rappeler que l’activité solaire ne s’arrête jamais ; elle change de forme au fur et à mesure que le pendule se balance », a déclaré Lika Guhathakurta, une scientifique spécialisée dans le domaine solaire au sein de la division héliophysique du siège de la NASA à Washington, aux États-Unis.

Sur la photo publiée par la NASA, on peut voir comment, pendant le maximum solaire, les taches solaires éclaboussent et leur champ magnétique, qui est le moteur de l’activité solaire, est tendu et enchevêtré. Par contre, pendant le minimum solaire, les taches solaires sont peu nombreuses et le champ magnétique du Soleil est propre et détendu.

Le 24e cycle solaire a duré environ 11 ans et a enregistré la quatrième plus faible intensité depuis le début de l’enregistrement du cycle solaire en 1755. Au cours du cycle précédent, le maximum solaire s’est produit en avril 2014, les taches solaires atteignant un maximum de 114 pour le cycle solaire, bien en dessous de la moyenne, qui est de 179.

En juillet 2017, les scientifiques ont estimé que le minimum solaire, lorsqu’une diminution de l’activité du Soleil provoque une augmentation du nombre de rayons cosmiques galactiques atteignant la haute atmosphère terrestre, se produirait en 2019.

L’article original est accessible ici