Greta la Grande est de retour

31.08.2020 - New York, Etats-Unis - David Andersson

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Grec

Greta la Grande est de retour
L'artiste argentin Andres Petreselli a peint une fresque géante représentant Greta Thunberg sur le mur d'un immeuble de Union Square, à San Francisco. (Crédit image : Pressenza NY)

Le 20 août, la militante suédoise pour le climat Greta Thunberg et trois autres jeunes militants ont eu une réunion de 90 minutes avec la chancelière allemande Angela Merkel pour faire pression et exiger des mesures plus fermes pour freiner le changement climatique. L’Allemagne occupe actuellement la présidence tournante de l’Union européenne pour six mois.

Greta, la militante écologiste de 17 ans, est de retour à l’école et de nouveau en action, et c’est une bonne nouvelle pour nous tous. Son courage et son dévouement sont impressionnants. Le 20 août correspond au deuxième anniversaire du début de la grève des écoles de « Fridays for Future » (Vendredis pour le futur) qu’elle a lancée en 2018, et les jeunes participent maintenant à des manifestations dans plus de 150 pays. Elle a motivé les adolescents à éduquer leurs parents, leur demandant d’aller dans la rue et de faire face aux adultes, à leurs propres contradictions et à leur manque de courage. Thunberg comprend très bien que le problème est celui du monde occidental-blanc : les États-Unis, avec un peu plus de 4 % de la population mondiale, sont responsables de près d’un tiers de l’excès de dioxyde de carbone qui réchauffe la planète. Les 28 pays de l’Union européenne, pris dans leur ensemble, arrivent juste derrière les États-Unis en termes d’émissions historiques.

Greta est l’une des figures les plus humanistes aux yeux du public. Elle agit avec nonviolence, elle s’organise à la base, et elle est très stratégique. En septembre 2019, son discours aux Nations unies a suscité des éloges enthousiastes de la part des chercheurs en climatologie, dont beaucoup ont déclaré qu’en quelques années seulement, cette jeune fille de 16 ans avait sensibilisé l’opinion publique à la science du climat et galvanisé son soutien bien au-delà de ce que les chercheurs en climatologie avaient pu faire pendant des décennies.

« J’ai trouvé que c’était le discours le plus puissant que j’ai jamais vu », a déclaré Sally Benson, co-directrice de l’Institut Precourt pour l’énergie à l’université de Stanford. « Elle a été un catalyseur », a poursuivi Mme Benson. Nous voyons de plus en plus d’actions de base, et elle crée un mouvement où les jeunes poussent les communautés, les villes, les États et les entreprises et disent « nous n’allons pas attendre ».

Greta sait comment appuyer sur les boutons. Les politiciens l’ont intimidée, insultée et dégradée avec plus de force que quiconque – ne fit – contre ceux qui ont créé les armes nucléaires. Les insultes viennent des mêmes personnes qui ont obtenu des États-Unis qu’ils se retirent de l’accord de Paris.

Nous ne pouvons qu’espérer que Greta, avec cette nouvelle génération d’adolescents, auront la capacité de forcer l’Occident-blanc à devenir une culture en harmonie avec la nature : disposée à partager, à remplacer la compétition par la coopération, et à placer le bien-être de l’humanité mondiale comme une priorité.

Catégories: Amérique du Nord, Ecologie et Environnement, Europe, Jeunes, Opinion
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

maltepe escort