Les Fidji ratifient le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires de l’ONU

10.07.2020 - Genève, Suisse - International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Italien

Les Fidji ratifient le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires de l’ONU

L’État insulaire du Pacifique, Fidji, est devenu le 39e pays à ratifier leTraité sur l’interdiction des armes nucléaires TIAN. L’ambassadeur fidjien auprès des Nations unies, Satyendra Prasad, a annoncé cette ratification lors d’un événement organisé le 7 juillet pour marquer le troisième anniversaire de l’adoption de cet accord historique par une grande majorité des nations du monde. Il a déclaré que le traité avait une résonance particulière dans le Pacifique, une région qui a souffert de décennies d’essais nucléaires par les puissances coloniales.

Fidji a joué un rôle actif dans la négociation du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires en 2017, en appelant à « un engagement à fournir une assistance aux victimes [de l’utilisation et des essais d’armes nucléaires] et une réparation environnementale aux habitants des îles du Pacifique qui ont perdu beaucoup à la suite des essais nucléaires ». Frank Bainimarama, le premier ministre fidjien, a été l’un des premiers dirigeants mondiaux à signer le traité lors de son ouverture à la signature à New York le 20 septembre 2017.

Le 28 mai dernier, le parlement fidjien a approuvé à l’unanimité la ratification du Traité. S’adressant à ses collègues parlementaires avant le vote, le procureur général et ministre de la défense a souligné l’expérience de première main des Fidjiens concernant les effets à long terme des armes nucléaires sur la santé, suite à leur participation au programme britannique d’essais nucléaires sur les îles de Malden et Kiritimati dans les années 1950.

Près de 300 soldats fidjiens ont participé aux tests, dont beaucoup ont ensuite développé des cancers et d’autres maladies dus à l’exposition aux rayonnements ionisants. Les soldats fidjiens se sont souvent vu confier des tâches plus dangereuses que les soldats d’autres nationalités, notamment le déversement dans l’océan de déchets radioactifs – et d’oiseaux marins tués ou rendus aveugles par les tests.

Aujourd’hui encore, le gouvernement britannique refuse d’indemniser les soldats fidjiens qui ont participé au programme d’essais nucléaires. « Trop d’hommes – nos compatriotes fidjiens – sont allés à la tombe sans justice », a déclaré M. Bainimarama en 2015 après avoir annoncé que son gouvernement interviendrait et offrirait un paiement unique à tous les survivants restants, « clôturant ainsi un chapitre malheureux de notre histoire ».

Les Fidji et d’autres États insulaires du Pacifique ont joué un rôle déterminant dans l’obtention d’un soutien international pour la négociation du Traité d’interdiction des armes nucléaires. Dans un document de travail soumis aux Nations unies en 2016, Fidji, Nauru, Palau, Samoa et Tuvalu ont indiqué que l’expérience vécue des armes nucléaires dans le Pacifique, où plus de 300 bombes atomiques et à hydrogène ont été testées au cours d’un demi-siècle, les avait motivés à œuvrer pour une interdiction fondée sur le traité.

Fidji est le septième membre du Forum des îles du Pacifique à devenir un État partie au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, après Palau, la Nouvelle-Zélande, les îles Cook, Samoa, Vanuatu et Kiribati. Nauru et Tuvalu ont signé le traité mais ne l’ont pas encore ratifié.

Les organisations de la société civile et les églises fidjiennes font depuis longtemps campagne contre les armes nucléaires et le colonialisme dans le Pacifique. Dans le passé, de nombreuses conférences du Mouvement indépendant et pour la dénucléarisation du Pacifique se sont tenues à Suva, la capitale des Fidji. Ce militantisme se poursuit aujourd’hui, comme on l’a vu lorsque les dirigeants de la communauté ont témoigné cette année devant le parlement en faveur de la ratification du traité d’interdiction par les Fidji.

Le Dr Vanessa Griffen, militante fidjienne et militante d’ICAN, s’est jointe à de nombreux autres Fidjiens pour célébrer la nouvelle de la ratification du traité aujourd’hui : « Pour moi, c’est très spécial de voir les Fidji ratifier le traité, car en plus d’être un État de la région insulaire du Pacifique qui a souffert de nombreuses années d’essais d’armes nucléaires, les Fidji ont été un pays très important pour le lancement de notre mouvement antinucléaire ».

 

Catégories: Communiqués de Presse, Océanie, Paix et Désarmement
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

maltepe escort