Le plus grand exercice militaire mené par les Etats-Unis change d’échelle, mais le COVID-19 ne l’arrête pas !

22.03.2020 - TRANSCEND Media Service

Cet article est aussi disponible en: Anglais

Le plus grand exercice militaire mené par les Etats-Unis change d’échelle, mais le COVID-19 ne l’arrête pas !

Traduction de l’image d’illustration

Defender Europe 20, mené par les Etats-Unis – Les alliés de l’OTAN s’entraînent ensemble pour s’assurer que l’OTAN reste prêt à intervenir et répondre à toute menace actuelle ou future.

Quelques chiffres : 37 000 participants, 20 000 participants et 13 navires nord-américains, 2 600 participants et 3 navires britanniques, 18 nations représentées, 10 pays accueillant des activités, 1 seul et unique jeu de valeurs partagées.

2 600 personnes de l’Armée Britannique s’engagent sur Defender Europe 20, elles travaillent avec les alliés de l’OTAN pour permettre à l’Armée nord-américaine de s’exercer à intervenir en Europe.

Les troupes britanniques vont

1 – Effectuer des opérations critiques au niveau des ports pour faciliter l’arrivée des forces nord-américaines.

2 – Ouvrir des routes en Europe et faire transiter les 20 000 soldats des troupes américaines et 13 000 pièces de matériel.

3 – Déployer un hôpital militaire capable d’effectuer des traitements d’urgence, de la chirurgie et des soins intensifs.

4 – Déployer une aviation des plus modernes (Apache, Wildcoat, Chinook).

5 – Déployer des manœuvres entre divisions, avec des passerelles multi-nationales.

6 – Déployer le Corps de Réaction Rapide Allié pour répéter les commandes et contrôles.

7 – Soutenir les exercices en lien avec les forces aériennes de Ex SWIFT RESPONSE et contribuer à la présence avancée avec Ex SPRING STORM.

#DefenderEurope 20 montre la contribution continue du Royaume-Uni à la sécurité européenne et leur rôle vital dans le lien transatlantique

army.mod.uk/defendereurope20

 

Par Jan Oberg

Defender Europe 20 est un gigantesque exercice militaire mené par les Etats-Unis, sur le sol européen, entre février et mai 2020. Il a déjà commencé, au beau milieu d’une Europe confinée à cause du coronavirus. Il s’agit de préparer des guerres, pas de construire la paix ou la confiance.

Le diagramme de l’Armée Britannique ci-dessus montre les détails de cette idée perverse et irréelle. A noter que l’Italie est l’un des participants prévus !

Vous n’avez très probablement pas entendu parlé de Defender Europe 20. Dès lors qu’il est question des politiques extérieures et de guerre des Etats-Unis, tous les médias occidentaux principaux pratiquent l’auto-censure. Les médias n’oseraient pas écrire au sujet de cet exercice de folie militaire. Cela pourrait causer un scandale et mener à une condamnation morale en ces temps d’inquiétudes profondes sur les risques de guerre, le changement climatique et le coronavirus.

Il est mieux de ne rien écrire du tout et de ne pas causer de conflits diplomatiques avec ce Monsieur imprévisible et cholérique de Washington.

La soumission de l’UE aux Etats-Unis est très bien documentée par l’acte tacite d’avoir accepté que les sanctions extrêmement cruelles des Etats-Unis sur l’Iran pourraient aussi être implémentées par les alliés de l’OTAN / UE en Europe, et par le fait que l’UE n’a aucune politique alternative unifiée vis-à-vis de la Russie et de la Chine, même si on inclut la récente Initiative Route et Ceinture, le projet de coopération civil le plus grand et le plus visionnaire au monde.

Lisez cela :
Pour information, le Commandement nord-américain en Europe a annoncé  le 16 mars que l’exercice serait revu et limité. Les troupes nord-américaines ne traverseront pas l’Atlantique mais le reste de l’exercice aura bien lieu.

Il y a au moins trois arguments qui démontrent que c’est tout simplement indécent et irresponsable :

• C’est clairement de la provocation, et cela fait augmenter la tension, de par son envergure et son objectif global. Cela ne fait qu’ajouter de la tension à l’atmosphère de Guerre Froide entre la Russie et l’OTAN / les Etats-Unis.

• C’est irresponsable de tenir un exercice avec autant de tonnes de matériel militaire lourd et un mouvement de milliers de soldats sur l’Atlantique et en Europe, alors que chaque citoyen informé dans le monde est inquiet au sujet de la situation climatique mondiale.

Judith Deutsch a récemment écrit un article dans The Transnational : « L’armée est la plus grosse institution émettrice de gaz à effet de serre, mais ces émissions bénéficient d’une exemption dans le Protocole de Kyoto, un accord confortable négocié par Al Gore, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix. Sous couvert de la protection de la propriété et des installations oléifères, de son mandat de tuer, de la sécurisation des frontières, l’armée est l’unique et le plus gros contributeur à l’injustice climatique.»

• Avec le COVID-19, le coronavirus, aucune annonce n’a été faite pour l’annulation de l’EuroDefender20, seulement une limitation du nombre de participants.

Les risques qui sont pris sous couvert de « sécurité », un des mensonges des plus graves et des plus conséquents de notre temps, sont totalement irresponsables et contraires à l‘éthique.

C’est une provocation, alors que les citoyens du monde se retrouvent dans une situation de pandémie, de grande peur, de possible dégradation globale, et d’une crise économique profonde pour les mois et les années à venir.

Pour information, le Commandement nord-américain en Europe a annoncé  le 16 mars que l’exercice serait revu et limité. Les troupes nord-américaines ne traverseront pas l’Atlantique mais le reste de l’exercice aura bien lieu.

Cette réaction, c’est la réaction tardive d’une armée dont le devoir est de rester en alerte et de réagir rapidement.

Traduction du schéma ci-dessus

Qu’est ce que #DefenderEurope 20 ?

1 – Déployer la plus grande force des Etats-Unis en Europe en 25 ans, 20 000 personnes.

2 – Transporter 13 000 pièces d’équipement.

3 – Faire transiter des personnes et des équipements sur 4 000 km pour participer à des exercices.

4 – Redéployer cette force vers les Etats-Unis

Démontrer la capacité militaire des Etats-Unis à déployer rapidement une grande force et soutenir l’OTAN pour répondre à toute crise.

WWW.EUR.ARMY.MIL/DEFENDEREUROPE

 

C’est déjà une folie que cet exercice soit planifié. Une provocation absurde. Des centaines de millions de dollars dépensés par des pays qui sont déjà endettés, en crise économique et structurelle.

C’est une pure folie de maintenir cet exercice, une provocation aux yeux d’un monde qui discute des politiques de changements climatiques.

Qu’il ait fallu autant de temps pour le gouvernement nord-américain, le Pentagone, l’Armée, et le Commandement nord-américain en Europe de comprendre la réalité prouve deux choses :

a) Ils vivent dans leur propre monde, un monde de déni, de mégalomanie, et
b) Ils n’ont absolument aucune préoccupation pour la sécurité vraie, la sécurité de leurs citoyens.

Le Commandement nord-américain en Europe (EUCOM) a eu le courage de déclaré que « la santé, la sécurité et la préparation de nos militaires, civils et cercles familiaux sont nos préoccupations principales. »

La préoccupation première est les Américains, et non les citoyens européens.

Cette déclaration vient de nombreux jours après que le Président Trump a annoncé que les Etats-Unis n’accepteraient plus les arrivées des avions civils de passagers en provenance de pays européens, exception faite du Royaume-Uni !

Et elle arrive après que le Pentagone a interdit tout voyage intérieur pour le personnel militaire et leurs familles en raison du coronavirus !

Les Etats-Unis étaient donc prêts à forcer leurs propres miliaires et équipements à aller vers l’Europe, un grand risque de contagion du coronavirus, tout en se protégeant eux-mêmes des civils européens et en gardant leurs soldats à la maison.

Est-ce que le coronavirus pourrait mener à davantage de militarisme ?

Traduction de l’affiche : le plus large déploiement des forces armées nord-américains en Europe en plus de 25 ans.

WWW.EUR.ARMY.MIL/DEFENDEREUROPE

Est-ce quelqu’un a dit que cet exercice ou cette réduction très tardive était « arrogant » ou « égoïste » ?

Avons-nous entendu des experts ou des politiciens crier «dépassé et déconnecté, besoin de vérifier la réalité » ?

Vous y attendiez-vous ? Par exemple, l’ancienne ministre de La Défense allemande, en tant que nouvelle présidente de l’UE, aurait pu faire preuve de davantage de bon sens.

Oh non. Au contraire, soyez sûrs que la prochaine campagne militaire promouvra l’idée que le militaire, ainsi que nos gouvernements de plus en plus autoritaires mais qui soi-disant protègent nos citoyens en contrôlant les frontières, en limitant par la loi les libertés et mouvements des gens entre et à l’intérieur des états, en éditant des lois pour plus de surveillance et d’urgence, sera notre réel sauveur. Notre défense, Notre protecteur. A la fois pour le changement climatique et pour le coronavirus.

Et les machines à propagande continueront à décrire par euphémisme de telles sociétés comme des sociétés civiles et démocratiques. Elles aideront à s’opposer aux « dictatures ».

Rappelez-vous la manière dont September 11 a porté préjudice au monde en raison de la « survictimisation » des Etats-Unis et de sa Guerre contre la Terreur.

J’admets que mon vilain esprit de paix me dit que le seul ennemi réel que nous avons est notre aveugle foi en le militarisme. Et c’est une menace encore plus grande pour nous tous que la crise économique, le changement climatique et le COVID-19.

L’article original se trouve sur le site de notre partenaire

 

Traduction de l’anglais, Frédérique Drouet

Catégories: Amérique du Nord, Europe, International, Paix et Désarmement
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.