Bordeaux : 24 citoyen·n·es repeignent le CIVB pour dénoncer les pesticides

09.02.2020 - Rédaction Bordeaux

Bordeaux : 24 citoyen·n·es repeignent le CIVB pour dénoncer les pesticides
(Crédit image : ANV-COP21)

Bordeaux : des militants écologistes repeignent la façade du CIVB, représentant de la filière viticole, pour dénoncer l’utilisation des pesticides

Des activistes du collectif ANV Action Non Violente COP21 Gironde ont « repeint en vert » le CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux). Leurs objectifs, mettre en lumière l’utilisation massive des pesticides dans les vignobles bordelais et exiger une transition rapide.

Si certaines régions de France jouent bien le jeu de la conversion en agriculture biologique, les châteaux bordelais restent les plus mauvais élèves avec seulement 6.7% des parcelles labellisées en bio et plus de 3320 tonnes de pesticides déversées par an.

Il est tout juste 12h ce samedi 8 février 2020, quand les militants d’Action Non Violente COP 21 Gironde rejoignent le parvis du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, situé en plein centre de Bordeaux.

Vêtus de combinaisons de chantier et équipés de pots de peinture, ils s’attellent alors à la « Grande Rénovation Verte » du CIVB.

Le temps d’un bref discours, un activiste se revendiquant du « Collectif du Joyeux Vin de Bordeaux » (CJVB) s’engage à bannir l’utilisation de tous pesticides dans les vignes d’ici 2022.

Pour marquer le coup de cet engagement inédit, le CJVB s’offre pour l’occasion un ravalement de façade aux couleurs de sa nouvelle politique. Fleurs, grappes de raisin, logo AB sont donc dessinés sur ses vitrines par l’équipe de militants.

Derrière cette action caustique, les revendications des collectifs sont claires : l’arrêt immédiat des pesticides de synthèse (CMR, perturbateurs endocriniens et fongicides) ainsi que la protection des populations sensibles (établissements scolaires, femmes enceintes, etc).
« Nous n’avons plus le temps d’attendre ni de nous contenter de mesurettes. Nous faisons face à la sixième extinction de masse, sans parler des impacts sur la santé des agriculteurs et des riverains qui développent des cancers » explique une militante.
Cette action a une résonance toute particulière dans le contexte répressif actuel; effectivement depuis quelques mois les opposants anti-pesticides font l’objet d’une répression accrue avec notamment leur surveillance par la cellule DEMETER du ministre Castaner.
« Ces mesures sont disproportionnées! Ils orchestrent une véritable campagne idéologique d’intimidation et tentent de museler tout activisme alors que nous mettons en lumière des pratiques écologiquement et humainement désastreuses. Nous atteignons les limites de la démocratie. » confie une autre militante.

En effet à la veille des Etats Généraux des Riverains contre les pesticides qui se tiendront le samedi 15 février à Blaye, la préfète girondine Fabienne Buccio semble sur les dents avec la mise en place de son Observatoire de l’Agribashing qui vise à surveiller les mouvements d’opposition à l’agriculture conventionnelle.

Cette action de désobéissance civile certes humoristique, n’en reste pas moins un nouvel appel du pied à l’actuel Président du CIVB, Bernard Farges.

Suite à la demande du publique de plus en plus grande pour une agriculture durable, Bernard Farges s’était engagé dès 2016 à une sortie des pesticides.

Aujourd’hui plus de 3 ans après le lancement de son Plan de réduction des pesticides, aucun résultat chiffré n’est présent. Seul le label AB est un indicateur fiable et les vignobles bordelais restent en dessous de la moyenne nationale.

Fin janvier, le Conseil constitutionnel a estimé que la sauvegarde de l’environnement et de la santé primait sur la liberté d’entreprendre invoquée par les lobbies des producteurs de produits phytosanitaires qui contestaient la loi prévoyant l’interdiction de production et d’exportation de produits interdits en Europe à compter de 2022.

Une grande victoire pour la lutte anti-pesticides de synthèse saluée par les associations.

Avec cette action, les militants écologistes appellent bien évidemment le CIVB à un positionnement rapide, clair et à la hauteur des enjeux sur la question de l’usage des pesticides.

 

Communiqué de presse de ANV-COP21 Gironde

Crédit photos : ANV-COP21 Gironde

Catégories: Ecologie et Environnement, Europe, Opinion
Tags: , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 19.02.20

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.