Après la COP25. Pour la lutte de libération mondiale et la déclaration d’indépendance des habitants de la Terre

16.12.2019 - Bruxelles, Belgique - Riccardo Petrella

Cet article est aussi disponible en: Espagnol, Allemand

Après la COP25. Pour la lutte de libération mondiale et la déclaration d’indépendance des habitants de la Terre
(Crédit image : Pressenza)

L’échec  de la COP25 constitue une rupture violente, délibérée, du contrat de confiance signé par les groupes sociaux dominants avec les habitants de la Terre au nom desquels ils ont tenu 25  grandes conférences mondiales depuis 1994.

« Shame », « Honte » ont crié partout à travers le monde des millions et des millions de personnes qui se sont battues pendant plus d’un demi-siècle contre les dévastations environnementales, les désastres économiques et les prédations sociales et qui ont cru que les dirigeants politiques publics du monde auraient pris finalement les décisions qu’il fallait devant le spectre réel du désastre planétaire.

Rien du tout. Les groupes sociaux dominants ont sans hypocrisie, mais avec un cynisme misérable, proclamé que: « il n’y a pas d’alternative » au système actuel ; que de la vie de tous les habitants de la terre ils s’en fichent éperdument, que ce qui les intéresse c’est exclusivement leur vie, leur pouvoir , leur survie. Le reste peut aller au diable, car ce n’est pas leur problème, convaincus que leur argent et leur technoscience (leurs « smart » technologies) les sauveront, sauveront leurs petits-enfants et descendants, leur partie de la ville, leur lieu de plaisir et de vacances. Ils pensent également qu’une  majorité de la population de leur pays les suivra en mettant l’accent sur le fait qu’ils ne sont pas parvenus à un accord car ils ont défendu le système capitaliste qui resterait – à leur avis (mais contre toute évidence !) – la source de la richesse « collective » et du bonheur et que chacun a tenu à défendre surtout les intérêts et la vie de ses propres citoyens, de sa « nation ».  Quels mensonges grotesques !

Devant une telle rupture, on ne peut plus procrastiner ce que les sincères défenseurs de la vie de tous les habitants de la Terre (toutes les espèces vivantes incluses) ont essayé d’éviter en acceptant de rester sur le chemin du dialogue, de la confiance, de la recherche des compromis acceptables au nom de l’Humanité et de la Terre.

Les habitants de la Terre doivent maintenant se mettre en lutte pour se libérer de la domination des « seigneurs  » actuels du  monde, et mettre fin à leurs crimes contre l’Humanité et la Terre-Mère. Il ne s’agit plus seulement de réparer les dégâts de la faillite du multilatéralisme inter-gouvernemental et inter-national qui a prétendu gérer la vie et les relations entre tous les habitants de la terre (ONU, BM, FMI, FAO, OMS, UNICEF, OMC…), ni d’arrêter la montée meurtrière des nationalismes, du racisme et de l’apartheid social selon le trio peur/haine/rejet.

Il s’agit de libérer la vie des chaînes par lesquelles ceux qui s’en sont appropriés à titre privé et souverain l’ont emprisonnée et suffoquée : les grandes entreprises multinationales globales, les Etats militaires et nucléaires, les maîtres technologiques. Il ne faut plus accepter qu’une seule personne, un président des Etats-Unis, Trump, puisse déclencher une guerre des taxes douanières, mettant en crise l’existence de milliards d’êtres humains. Il faut mettre hors-la-loi un système économique qui permet à un patron d’une multinationale (Besoz/Amazon) de payer 36 milliards de dollars à son ex-épouse pour le divorce, sur une fortune personnelle de 152 milliards, alors qu’un enseignant d’école primaire en Italie gagnant 1.500 euros nets par mois devrait travailler plus d’un million et 900 mille années pour gagner 36 milliards. Il faut lutter contre les prédateurs pour la décolonisation de la Planète et de la Vie.

Aujourd’hui, c’est le début de la conquête de l’indépendance de tous les habitants de la Terre.

Catégories: Droits humains, Europe, International, Opinion
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.