Première du documentaire ‘Le début de la fin des armes nucléaires’ à Kyoto, au Japon

02.10.2019 - Kyoto, Japon - Pressenza London

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Grec

Première du documentaire ‘Le début de la fin des armes nucléaires’ à Kyoto, au Japon
Symposium public : Avancer vers l'idéal d'un monde sans armes nucléaires et sans guerres, 30 septembre 2019, Kyoto, Japon (Crédit image : Takao Takahara)

Le 29 septembre, lors du colloque public : « Avancer vers l’idéal d’un monde sans armes nucléaires et sans guerres » organisé par Pugwash Japon, Religions pour la paix Japon, le Centre de recherche de l’Université de Nagasaki pour l’abolition des armes nucléaires et l’Institut international de recherche pour la paix de l’Université Meijigakuin, a eu lieu à Kyoto, Japon la première en version japonaise du documentaire ‘Le début de la fin des armes nucléaires’. Il s’agissait d’un magnifique bâtiment de 450 ans au milieu d’un temple bouddhiste de 1340 ans où de jeunes prêtres lisaient et étudiaient devant la statue des Bouddhas (« Monju Bosatsu » et « Fugen Bosatsu ») qui représentent respectivement « sagesse profonde » et « action juste » ; un endroit idéal pour discuter de la question nucléaire au 21e siècle !

Mitsuru Kurosawa, professeur à l’Université Jogakuin d’Osaka et professeur émérite à l’Université d’Osaka, a présenté un bref historique des traités de désarmement nucléaire et de contrôle des armements, et expliqué en quoi le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires est différent. Il a ensuite souligné à quel point la situation actuelle est dangereuse dans le cadre des politiques très égoïstes et insoutenables des Etats-Unis.

Akira Kawasaki, membre du Comité exécutif de Peace Boat et membre du Groupe directeur international de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), a passé en revue les stratégies actuelles de l’ICAN pour contrer le péril auquel nous sommes actuellement confrontés, et a développé ses réflexions sur les mesures que les citoyens japonais doivent prendre. Une table ronde animée et une séance de questions et réponses ont suivi.

Le documentaire, qui a été projeté au tout début de l’événement, a reçu des commentaires encourageants, tels que : « C’était puissant. » « Il a décrit l’histoire nucléaire de façon concise et appropriée. » « Ça transmettait bien nos sentiments (hibakushas). »

Le japonais est la 8ème langue dans laquelle le film a été préparé, rejoignant l’anglais, l’espagnol, l’italien, le portugais, l’allemand, le grec et le français. Des versions arabe et russe sont en préparation.

Pressenza met gratuitement la vidéo à la disposition de tout militant, organisation, réseau ou établissement d’enseignement qui souhaite organiser des présentations. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.theendofnuclearweapons.com ou contacter tony.robinson@pressenza.com.

Texte : Takao Takahara, Crédits photo : Takao Takahara and Akira Kawasaki

Catégories: International, Paix et Désarmement
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.