Bien que le visage de Katie Bouman ait été celui qui est apparu le plus sur Internet parce qu’elle a conçu un algorithme qui a produit l’image, l’équipe extraordinaire qui a produit la première image d’un trou noir était l’une des trois équipes qui ont travaillé ensemble pour ce projet sur un aspect particulier.

Au total, le projet a impliqué environ 200 personnes provenant de 60 institutions de recherche dans plus de 15 pays. (Voir article de Cas Feder sur son blog).

« Des centaines de chercheurs de l’équipe de l’Event Horizon Telescope (EHT) se partageront les 3 millions de dollars du prix Breakthrough en physique fondamentale pour leur image du trou noir monstrueux au cœur de Messier 87, une galaxie à 55 millions d’années-lumière de la Terre. La photo remarquable de l’un des types d’objets les plus mystérieux de l’univers a obligé les astronomes à coordonner les observations de huit télescopes sur quatre continents, de l’Antarctique à l’Arizona, pour créer un instrument de la taille de la Terre suffisamment sensible pour voir un petit pain sur la Lune ». The Guardian

Nous sommes tellement habitués aux prix décernés aux scientifiques qui travaillent à titre individuel, souvent en compétition les uns avec les autres au sein de l’Académie, que cette découverte remarquable est devenue encore plus remarquable pour la façon dont elle a été faite, un véritable souffle d’air frais et un modèle de collaboration scientifique pour l’avenir de la science.