Un prototype de récepteur (GPS) développé par l’agence spatiale NASA sera le récepteur le plus avancé, il sera complété à la fin de l’année.

La NASA signale que la couverture du Système mondial de localisation (GPS), connue par des millions de personnes comme localisateur de position et d’autres points sur la planète, sera étendue à la lune pour appuyer les futures missions vers le satellite naturel de la Terre.

Le projet de récepteur spatial pourra capter les signaux des 32 satellites du système, déployés à une altitude de 20.180 kilomètres au-dessus de la Terre, a indiqué l’équipe de l’Agence spatiale étasunienne.

« Un engin spatial équipé d’un récepteur GPS avancé pourrait bientôt être jumelé à des données cartographiques précises pour aider les astronautes à localiser leur position dans l’immense océan spatial entre la Terre et la Lune ou le long des cratères de la surface lunaire », a déclaré la NASA dans un communiqué.

La conception de ce réseau GPS comporte un plus grand nombre de satellites, ce qui pourrait réduire la charge des réseaux de communication de l’agence, libérant la bande passante pour la transmission d’autres types de données, ce qui augmentera les services de navigation près de la lune.

WRadio

Depuis plusieurs années, la NASA travaille à étendre la navigation GPS à des altitudes plus élevées, au-dessus de l’orbite de ses satellites. Grâce à ces recherches, l’équipe de l’agence croit qu’il sera possible d’utiliser le système sur la Lune, à environ 400.000 kilomètres de la Terre.

D’ici la fin de 2019, l’équipe de développement devrait terminer le prototype de récepteur GPS, basé sur la plate-forme NavCube, et explorer les options pour une démonstration en vol.

L’article original est accessible ici