L’« Attention au Présent ». Progrès positifs dans le traitement de la maladie d’Alzheimer (Stades 3 et 4) grâce aux programmes de pratiques avec l’attention

25.07.2019 - Buenos Aires, Argentine - REHUNO - Red Humanista de Noticias en Salud

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Portugais

L’« Attention au Présent ». Progrès positifs dans le traitement de la maladie d’Alzheimer (Stades 3 et 4) grâce aux programmes de pratiques avec l’attention
(Crédit image : REHUNO)

Le développement de l’« attention » (connue en Occident sous le nom de mindfulness, présence attentive, attention au présent, pleine conscience ou autres dénominations similaires) est basé sur une pratique ancestrale généralement liée aux enseignements des écoles mystiques orientales (bouddhistes, taoïstes, soufies et chrétiennes d’Orient). Aujourd’hui, ces pratiques trouvent un écho et un élan en Occident sous formes et intérêts très divers. Certains d’entre elles suivent un esprit marqué de profit et/ou d’avantage personnel de la personne qui les anime. D’autres avancent avec un sens clair de solidarité en appliquant ces techniques dans le domaine de la santé, en complétant les traitements traditionnels ou en créant des traitements et des exercices spécifiques pour une maladie donnée et en apportant à ces investigations la rigueur qui leur permet de tirer des conclusions claires et indiscutables. C’est le cas du « Projet de l’Attention au Présent » développé par l’« Association Canarienne pour le développement de la santé a travers de l’attention » dans ses recherches appliquées au traitement de la maladie d’Alzheimer.

Les études produites par l’Association dans le développement de programmes spécifiques, menées de 2012 à ce jour, ont obtenu des résultats positifs évidents dans le traitement de la maladie d’Alzheimer dans les stades léger et modéré (Stades 3 et 4). [N.d.T. L’évolution de la maladie est divisée en 7 stades ou Échelle de détérioration globale de Reisberg (EDG ou Global Deterioration Scale GDS), publiée en 1982 par le psychiatre Barry Reisberg et son équipe, qui est l’échelle la plus fréquemment utilisée. Stade 1 : Pas de déficit cognitif ; Stade 2 : Déficit cognitif très léger ; Stade 3 : Déficit cognitif léger ; Stade 4 : Déficit cognitif modéré (démence légère) ; Stade 5 : Déficit cognitif relativement sévère (démence modérée) ; Stade 6 : Déficit cognitif sévère (démence modérément sévère) ; Stade 7 : Déficit cognitif très sévère (démence sévère)]

Les premières investigations pratiques ont été effectuées dans des établissements gériatriques des îles Canaries :

« Nous fixons un calendrier de réunions une fois par semaine pendant un an, avec des objectifs de travail personnel. Une première évaluation a également été faite pour déterminer le niveau de stress des personnes qui s’occupent des personnes âgées, leur alimentation, s’ils ont bien dormi, etc… puisqu’ils sont un élément très important du suivi du programme et du traitement. Dans les premières semaines du programme, il n’y avait pas plus de cinq minutes d’attention au présent par jour. Les progrès ont été très lents et ils ont trouvé cela difficile. Six mois plus tard, il y avait ceux qui faisaient une heure par jour. Ceux qui ont atteint ces niveaux avaient surmonté leurs problèmes de sommeil, amélioré leur niveau de calme et ont avoué par écrit que cela avait vraiment changé leur vie », expliquent Esteban Rojas et Domingo Quintana Hernandez (PhD), deux des fondateurs et créateurs du projet.

Pour Domingo Quintana, il est intéressant de noter que son étude précédente n’a pas produit une involution statistiquement significative. « Tous les traitements pharmacologiques montrent une amélioration à six mois, puis cette amélioration perd des points, elle perd de son efficacité. D’après notre expérience et notre programme, nous avons atteint une consistance de deux ans… c’est très important à souligner. Il n’existe aucun autre traitement qui reflète ou démontre de telles réactions positives », dit-il. Une expérience qui s’inscrit dans la lignée de chercheurs comme l’étasunienne Lucia McBee, pionnière en la matière.

Ces études et recherches ont évolué et l’Association dispose aujourd’hui des programmes spécifiques de traitement basés sur la pratique de l’attention au présent et appliqués sur la maladie d’Alzheimer. Les recherches scientifiques, les documents et les programmes d’exercices sont disponibles de manière solidaire et gratuite ici : www.laatencionalpresente.com/investigaciones/

De plus amples informations à ce sujet sont disponibles sur le site web suivant : www.laatenciónalpresente.com

Notes complémentaires

La Société espagnole de Gériatrie et de Gérontologie (SEGG) a décerné à Domingo Quintana Hernández, PhD, et à son équipe, le Prix Beltrán Báguena pour le meilleur travail publié (« Mindfulness avec des personnes âgées souffrant de déficience cognitive ») dans La Revue espagnole de Gériatrie et Gérontologie, sur les domaines : clinique, sciences biologiques, sciences sociales et du comportement.

La eficacia de la estimulación para el Alzheimer basada en Mindfulness (MBAS) [ N.d.T. L’efficacité de la stimulation pour la maladie d’Alzheimer basée sur Mindfulness (MBAS) ]

Programa de intervención neuropsicológica basado en mindfulness sobre la enfermedad de Alzheimer. [N.d.T. Programme d’intervention neuropsychologique basé sur mindfulness appliqué à la maladie d’Alzheimer.]

Catégories: International, Santé
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 10.12.19

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.