[Reportage photo] 3ème journée des jeunes pour le climat : « On n’est pas idéaliste, on veut juste changer le monde »

03.03.2019 - France, Paris - Rédaction France

[Reportage photo] 3ème journée des jeunes pour le climat : « On n’est pas idéaliste, on veut juste changer le monde »
(Crédit image : Pressenza)

Texte sur le panneau : « On n’est pas idéaliste, on veut juste changer le monde »

Même si plusieurs régions en France sont en vacances scolaires, ce vendredi 1 mars les lycéens et étudiants ont défilé à nouveau pour le climat dans les rues de Paris. Lors de cette troisième journée de grève des jeunes pour le climat des mobilisations ont eu lieu sur plusieurs villes en France, et au niveau européen des jeunes ont manifesté en Allemagne et en Belgique.

Nous avons eu l’opportunité de parler avec Pauline : « J’ai 17 ans et je suis dans cette manifestation pour faire changer les choses. Je ne suis pas à l’école parce que j’ai choisi de venir à la manifestation, car je pense qu’on aille à l’école ou pas l’on va quand même avoir des problèmes avec le climat, on va avoir des dégrées de plus dans notre planète, et je pense que c’est quand même plus important que de savoir faire des équations et faire de maths. J’aimerais qu’un maximum des personnes viennent aux manifestations, qui auront lieu tous les vendredis et cela pour que les gens voient que l’on veut changer les choses ».

Puis, dans un autre moment de la manifestation, Paula, étudiante, qui affichait sur son panneau la phrase : « 143 millions d’émigrants climatiques d’ici 2050 » nous explique : « Ce panneau je le fait car ce n’est pas quelque chose sur laquelle l’on pense forcement. On pense aux pesticides ou à l’agroalimentaire, etc. On a déjà une crise migratoire, en ce moment, qui est assez importante et qui pose problème dans la manière comme on accueille les gens. Donc, en plus des réfugiés politiques, économiques et sociales on va avoir des réfugiés climatiques, et qu’est-ce qu’on va en faire ? Est-ce qu’on va appliquer l’ignoble loi qui a fait Macron et l’on va mettre les gens dans les camps et ne pas savoir quoi en faire ? On va les laisser à la mer, mourir ? en fait, c’est une urgence. Les causes sont les politiques libérales de nos pays qui cause ce réchauffement climatique, et les pays sous-développées vont finalement le subir et les gens vont devoir quitter leur pays, et finalement on ne va pas vouloir les accueillir, c’est ça que j’essaie de démontrer avec mon panneau ».

« C’est énormément positif tous les jeunes qui sont dans la rue pour dénoncer ça, aussi que les citoyens commencent à avoir une conscience écologique, et les tendances au niveau du marketing commencent à s’améliorer. Maintenant c’est au gouvernement de suivre et aux grosses multinationales de s’y mettre aussi… »

Photos de Pressenza :

 

 

Voir aussi :

[France – Reportage photo] Les jeunes en grève scolaire pour le climat

Marche pour le climat : la mobilisation des jeunes prend de l’ampleur en Allemagne et en Belgique

[Reportage photo] Marche pour le Climat à Bordeaux

Catégories: Europe, Jeunes
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.