« Robes Noires et Gilets Jaunes »

18.02.2019 - Paris - Rédaction France

Cet article est aussi disponible en: Espagnol, Italien

« Robes Noires et Gilets Jaunes »
Gilets Jaunes - Acte 14. LBD 40, Lanceur de balle de défense avec viseur électronique. CAC 40, principal indice boursier de la Bourse de Paris. (Crédit image : Brigitte Cano)

C’est au cours de l’Acte 14 des Gilets Jaunes qui a eu lieu samedi 16 et dimanche 17 février que Pressenza a rencontré Philippe De Veulle et David Libeskind, avocats au barreau de Paris, fondateurs de « Robes Noires et Gilets Jaunes ».

Voici leurs propos lors de notre échange :

Philippe De Veulle : Aujourd’hui nous comptons 25 000 membres et plus d’une centaine d’avocats sur le territoire national. Nous étions dès le début avec les Gilets Jaunes parce que nous constatons qu’en France la vie y est très difficile. On a besoin d’oxygène pour vivre et aussi de réformes institutionnelles pour que les citoyens puissent participer activement aux décisions importantes de notre pays. Nous avons participé à tous les Actes des GJ et avons créé ce collectif, car l’on a constaté beaucoup d’irrégularités, de violations de droits, de brutalité policières.

David Libeskind : Sur le groupe « Robes Noires et Gilets Jaunes » nous faisons de l’information juridique gratuite, du partage d’information et de vidéo, nous répondons aux questions des personnes et l’on dirige les personnes arrêtées arbitrairement, blessées etc. vers des avocats locaux pour les provinciaux.

La loi anti casseurs n’est pas encore définitivement votée, elle doit repasser au Sénat le 15 mars. C’est une loi qui comprend des dispositions qui ne sont pas conformes à la Constitution, notamment concernant la possibilité laissée aux préfets d’interdire à titre préalable quelqu’un d’aller manifester. Je pense que lorsque cette loi sera définitivement votée, elle sera déférée par 60 parlementaires au Conseil Constitutionnel qui à mon sens va la censurer.

Les dossiers présentés à la justice sont vides, il y a des faux témoignages, des faux procès verbaux de policiers, etc., pour la majorité des cas ce sont des arrestations illégales. Mais Même s’il y a une tendance à ce que la répression judiciaire devienne moins forte, il y a toujours des condamnations sévères. Il ne faut rien lâcher, il faut continuer de manifester, il faut se battre. Il faut faire des procès si un policier vous blesse, et ne pas hésiter à déposer plainte auprès de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN), ou du procureur de la République.

Le grand débat a été organisé par le pouvoir exécutif donc on n’attend pas grand chose. En fait ce qui va être proposé, à mon sens, seront quelques mesurettes et les revendications des Gilets jaunes ne seront pas satisfaites, donc ils vont continuer à manifester.

Les Gilets jaunes c’est un mouvement révolutionnaire et mondial. Peut être que le mouvement va s’essouffler mais on est face d’une lame de fond que quoi qu’il arrive, dans les prochains mois ou les prochaines années va resurgir. Les citoyens veulent participer aux décisions politiques du pays, à l’exercice du pouvoir politique et tant que cela n’arrivera pas, ils continueront.

Je suis assez optimiste car c’est un mouvement qui dure depuis plusieurs mois, les personnes sont très très motivées et l’esprit Gilets Jaunes sera toujours là.

Facebook : Robes Noires et Gilets Jaunes

Catégories: Europe, Interviews, Politique
Tags: , , , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.