Réseau européen pour un revenu de base inconditionnel (UBIE) se réunit à Budapest pour une conférence publique et des ateliers entre ses membres

28.11.2018 - Budapest, Hongrie - Lorenzo Molinari

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Italien, Allemand, Grec, Hongrois

Réseau européen pour un revenu de base inconditionnel (UBIE) se réunit à Budapest pour une conférence publique et des ateliers entre ses membres
Discours d'ouverture à la conférence sur le revenu de base à Budapest, le 23 novembre 2018 (Image par 'Unconditional Basic Income Europe' (UBIE) sur Twitter)

A Budapest, le réseau européen (UBIE) et leurs partenaires hongrois se sont réunis le temps d’une conférence et des ateliers sur le sujet du revenu de base inconditionnel, le weekend de 23 au 25 novembre dernier.

Lors de la conférence du vendredi 25 novembre, des experts, des politiciens et des spécialistes ont partagé leurs idées, suggestions et expériences. Après chaque session de discussion, le public pouvait poser des questions ou faire part de commentaires. Le programme détaillé en anglais est disponible ici.

Dans le cadre des ateliers, le samedi 24 et le dimanche 25 novembre, l’idée et la faisabilité d’une Initiative Citoyenne Européenne ont été développées, aussi bien que les stratégies possibles pour les prochaines élections européennes en mai 2019.

Les discussions ont porté sur cinq scénarios pour une Initiative Citoyenne Européenne :

  • Revenu de base inconditionnel : un revenu de base inconditionnel (RBI) est un revenu accordé sans condition à tout membre d’une communauté politique sur une base individuelle, sans condition de ressources ni obligation de travailler. Contrairement à d’autres minima sociaux européens, le RBI serait universel, individuel, inconditionnel et suffisamment élevé pour permettre de vivre dignement et participer à la société.
  • Eurodividende : l’Eurodividende serait un paiement en espèces attribué à chaque citoyen européen, par exemple 200 euros par mois en moyenne. Cette indemnité serait sans contrepartie, il n’aurait pas d’obligation de travail ni condition de ressources. Contrairement au revenu de base, le montant de l’Eurodividende ne suffirait pas pour couvrir les besoins primaires.
  • La « solution de compromis » : l’UE paierait à chaque citoyen des pays membres un revenu de base, dont le montant serait établi sur la base du niveau de subsistance minimum du pays le plus pauvre de l’Europe. Selon les statistiques, c’est la Bulgarie, le montant serait de 135 euros par mois, somme qui par la suite serait complétée par l’état pour atteindre le niveau de subsistance minimum du pays correspondant.
  • Projets-pilotes : l’UE devrait réaliser des projets-pilotes par rapport au revenu de base inconditionnel afin d’avoir plus de données à sa disposition.
  • Prestation pour enfant : qui serait, en principe, l’Eurodividende pour les citoyens européens de moins de 18 ans.

Cette décision finale sur la proposition, qui sera présentée en tant qu’Initiative Citoyenne à la Commission européenne, sera adoptée lors de la prochaine assemblée générale à Bruxelles au printemps 2019.

 

Traduit de l’anglais par Elena Hennebelle

Catégories: Economie, Europe
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.