Mauritanie. Libération de deux militants contre l’esclavage

20.07.2018 - Riccardo Noury

Cet article est aussi disponible en: Espagnol, Italien

Mauritanie. Libération de deux militants contre l’esclavage

Après 743 jours et de nombreux appels d’Amnesty International, Moussa Biram et Abdallahi Matallah Saleck, deux militants du mouvement antiesclavagiste mauritanien, ont été libérés le 18 juillet 2018. Moussa Biram et Abdallahi Matallah Saleck ont été arrêtés le 29 juin 2016 à Nouakchott, la capitale mauritanienne, à la suite d’une manifestation contre une série d’expulsions forcées auxquelles ils n’avaient pas participé.

Torturés lors des premiers jours de détention secrète, les deux militants ont été condamnés le 23 novembre 2016 à trois ans de prison, dont un avec sursis, pour incitation à la révolte et à la rébellion contre le gouvernement.

Après le procès, Moussa Biram et Abdallahi Matallah Saleck ont été transférés dans une prison située à 1200 km de la capitale, qui accueille habituellement le couloir de la mort et ne prévoit pas de visites d’avocats ou de membres de la famille.

Au cours du procès, l’accusation n’a pas été en mesure de présenter un seul élément de preuve concernant leurs présumés crimes. C’est pourquoi Amnesty International a assimilé Moussa Biram et Abdallahi Matallah Saleck à des prisonniers d’opinion et a lancé la campagne pour leur libération.

Catégories: Afrique, Droits humains
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.