Qui sont les Dogon ? D’où viennent-ils ? Nous n’avons pas beaucoup d’informations à leur sujet, mais ils avaient certainement un lien avec les premiers peuples qui se sont installés en Égypte. Puis, au XIIIe siècle, à l’époque de l’Empire malien, ils sont descendus en Afrique de l’Ouest, où la famille de l’empereur Sundiata Keita semblait les protéger. Après la chute de l’empire au XIVe siècle, ils ont fui vers la falaise de Bandiagara, ou vivait une population de chasseurs pygmées, les Tellem, avec lesquels ils ont partiellement fusionné.

Selon certaines sources, les Dogons vivent dans la région depuis plus de sept siècles. Selon leurs légendes, ils croient qu’ils viennent de l’étoile Sirius, à qui ils attribuent l’existence d’une étoile jumelle, appelée Potolo, impossible à voir à l’œil nu, que la science moderne n’a découvert qu’en 1862. Il y a aussi une troisième étoile, nommée Emenya Tolo. Les trois étoiles ont des noms de céréales. Les Dogons décrivent la Voie Lactée comme une galaxie spirale de millions d’étoiles, étudiée par un observatoire de pierre comme Stonehenge.

Les Dogons ont un langage secret, connu seulement des initiés, ainsi que de nombreuses fêtes, y compris celle du Dama, avec des masques en forme de lézards, de serpents et de léopards et des danses. Tous les soixante ans, ils célèbrent la fête de Fiji, dédiée à la fertilité et à la vie.

Les villages sont dirigés par un chef, le Gina, et les problèmes et les conflits sont résolus pacifiquement. Il n’y a pas de crime, de vol ou de suicide. La Toguna est le bâtiment public le plus important ; un étranger qui ne sait pas où dormir peut le faire là. Malheureusement, la modernité pousse les jeunes en particulier à abandonner leurs traditions, au risque de perdre leur ancienne identité.