Marche de New-York pour la nonviolence

28.04.2018 - New York - Pressenza New York

Cet article est aussi disponible en: Anglais

Marche de New-York pour la nonviolence
Marcheurs au parc de la batterie (Photo de David Andersson)

Parcourant à pied les 19 kilomètres de la pointe sud de Manhattan à sa limite nord, un petit groupe de militants décidés de la zone métropolitaine de New York ont mené la Marche de New-York pour la nonviolence le 8 avril. Cette marche était organisée pour commémorer le cinquantième anniversaire de l’assassinat de Martin Luther King, Jr. et rendre publiquement hommage aux nombreuses contributions à l’action nonviolente réalisées par M. King et d’autres individus, groupes et mouvements, avant lui et après.

« King est une référence pour nombre d’entre nous, car il avait compris que la nonviolence n’est pas seulement une tactique d’organisation mais aussi un principe fondamental relié à quelque chose de profond dans la conscience humaine, » a déclaré Dennis Redmond, l’un des organisateurs de l’événement.

Rassemblement à l’église Riverside en mémoire de M.L. King

En remontant l’île, les marcheurs se sont arrêtés à des « sites de nonviolence » afin de se souvenir et de s’inspirer de certains personnages historiques importants. A chaque halte, ils ont fait part de leurs expériences personnelles, ont participé à une cérémonie, chanté ou écouté des extraits de correspondances et discours. La matinée a débuté au parc de la batterie, d’où l’on voit la statue de la liberté, symbole universel de tolérance, et s’est terminée à l’église Riverside, lieu du légendaire discours « Au-delà du Vietnam » donné par King en 1967, discours dans lequel il a décrit les mouvements de droits civiques, contre la guerre et contre la pauvreté comme étant un seul mouvement. Dans l’intervalle, ils ont rendu hommage à Gandhi, Silo, Dorothy Day, Bayard Rustin, Eleanor Roosevelt (reconnaissant son rôle dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme), les Quakers, Margaret Sanger (qui a ouvert la première clinique légale des droits des femmes en matière de procréation du pays), Occupy Wall Street, Paul Robeson et John Lennon.

« Nous vivons dans un monde où la violence et la discrimination semblent être la norme, où la vengeance est souvent officiellement sacralisée, » a déclaré Emiko Nagano, participante à la marche. « Aujourd’hui nous nous sommes souvenus de nombreux exemples de personnes qui ont rejeté la violence et, au contraire, ont œuvré à affirmer la valeur de chaque être humain. »

L’événement était organisé par la Communauté pour le Développement Humain, la Communauté du message de Silo et Pressenza NYC, et co-sponsorisé par Pax Christi Metro; Southern Poverty Law Center on Campus (chapitre de Columbia University); New York Day of Remembrance; Code Pink: Women for Peace; et Movimiento por la Paz en Colombia.

Album Photo

 

Traduit de l’anglais par Serge Delonville

Catégories: Amérique du Nord, Nonviolence, Paix et Désarmement, Reportages photo
Tags: ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.