Les humanistes soutiennent les étudiants et la Marche pour Nos Vies

25.03.2018 - New York - David Andersson

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Grec

Les humanistes soutiennent les étudiants et la Marche pour Nos Vies

Alors que la Marche pour nos vies a eu lieu à Washington DC ce 24 mars, la question du contrôle des armes à feu et de la sécurité dans les écoles demeure en tête du débat public. Un mois après la fusillade de l’école de Floride qui a tué 17 personnes, il ne s’est pas passé grand-chose. L’establishment politique (démocrates et républicains) est du côté de la National Rifle Association et fait tout ce qu’il peut pour empêcher l’adoption d’une loi sur le contrôle des armes à feu.

Aux États-Unis, le contrôle des armes à feu ne vise pas à limiter la liberté personnelle ou à priver des droits constitutionnels ; il s’agit de maintenir notre société à l’écart d’une déshumanisation totale. La culture de la violence se développe rapidement. Les offres de la police locale de porter des armes de type militaire sont maintenant la norme ; le nombre de sans-abri à New York est à son plus haut niveau depuis la Grande Dépression ; près de 1,7 million de New-Yorkais ont vécu sous le seuil de pauvreté en 2011-2015 ; et bien sûr, l’écart entre riches et pauvres ne cesse de croître malgré la promesse de progrès technologique pour tous.

« L’ultime faiblesse de la violence est qu’elle est une spirale descendante, engendrant la chose même qu’elle cherche à détruire. Au lieu de diminuer le mal, elle le multiplie. Par la violence, vous pouvez assassiner le menteur, mais vous ne pouvez pas assassiner le mensonge, ni établir la vérité. Par la violence, vous pouvez assassiner le haineux, mais vous n’assassinez pas la haine. En fait, la violence ne fait qu’accroître la haine. C’est comme ça. Le retour de la violence par la violence multiplie la violence, ajoutant une obscurité plus profonde à une nuit déjà dépourvue d’étoiles. Les ténèbres ne peuvent pas chasser les ténèbres : seule la lumière peut le faire. La haine ne peut pas chasser la haine : Seul l’amour peut faire ça. »

Martin Luther King Jr. Et maintenant, où allons-nous ? » (1967)

Les humanistes soutiennent et reconnaissent la grande contribution des étudiants au cours des derniers mois pour faire entendre leur voix contre toutes les formes de violence armée. Sommes-nous en train d’entrer dans un nouveau moment historique ?

Comme Silo l’a dit en 2004 « Ça vaut la peine que les jeunes fassent grandir cette Force Morale comme une variante de l’Histoire… que ce torrent soit irrépressible et que l’on écoute son grondement dans toutes les langues de la Terre. Alors, les nouvelles générations commenceront à enseigner aux adultes avec une nouvelle affection et une nouvelle compréhension. » (4 mai 2004, Punta de Vacas Argentine).

Nous demandons à chacun de faire tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir le mouvement de la jeunesse et faire pression sur les décideurs, pour diffuser les idéaux de paix basés sur la méthodologie de la nonviolence, afin de préparer le chemin pour les temps nouveaux. Nous vous invitons également à nous rejoindre pendant la Marche pour la Nonviolence de New York, le 8 avril, en parcourant les rues de Manhattan, en passant à côté de quelques points clés de la nonviolence de notre ville (newhumanist.us​)​ et en exprimant publiquement notre conviction que la nonviolence est la seule issue à ces temps de confusion.

Catégories: Amérique du Nord, Humanisme et Spiritualité, Nonviolence, Opinion
Tags: ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


Présentation de Pressenza en vidéo

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.