Ce dimanche 10 décembre, Beatrice Fihn directrice de ICAN, la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, vient de recevoir le Prix Nobel de la Paix.

Dans son discours, elle a directement interpellé la France à choisir entre « les droits de l’homme » et « l’insécurité humaine ». Elle ajouta « ces armes ne nous mettent pas en sécurité, elles ne dissuadent pas, elles ne font qu’encourager les autres États à chercher à obtenir leurs propres armes nucléaires »

Ce prix Nobel de la Paix dérange la France ! ICAN France déplore que celle-ci ait décidé de ne pas être représentée à cet événement majeur par un ambassadeur de haut rang. Son absence remarquée n’empêchera pas un débat au sein du parlement car de plus en plus de parlementaires s’interrogent sur la crédibilité de cette force, son coût, la multiplicité de ses « angles morts » et bien sûr l’absence de respect de la France face à ses engagements.