Le leader travailliste britannique Jeremy Corbyn s’est vu décerner le prix Sean MacBride pour la paix aux côtés de Noam Chomsky et d’activistes contre des bases militaires japonaises, mais ce prix n’a guère été couvert par les médias britanniques.

Le Bureau international de la paix remet le Prix Sean MacBride à des personnes, organisations ou mouvements pour leur travail dans les domaines de la paix, du désarmement et des droits humains.

Corbyn, ainsi que le célèbre universitaire Noam Chomsky et All Okinawa Council Against Henoko New Base, sont les lauréats de cette année. Corbyn a reçu son prix vendredi 8/12/2017 à Genève.

Le chef travailliste a été reconnu pour son « travail politique soutenu et puissant en faveur du désarmement et de la paix ». Son long travail avec la Campagne pour le désarmement nucléaire au Royaume-Uni et la campagne Stop War a été salué, ainsi que ses efforts pour la paix en tant que politicien.

« En tant que membre du Parlement du Royaume-Uni, il n’a cessé depuis 34 ans de porter ce travail en faveur de la justice, de la paix et du désarmement sur la scène politique, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Parlement », a déclaré le Bureau international de la paix. « Il est resté fidèle aux principes qu’il a défendus depuis si longtemps pour assurer une véritable sécurité et un véritable bien-être pour tous, pour ses électeurs, pour les citoyens du Royaume-Uni et pour les peuples du monde. »

« En tant que chef du Parti travailliste et chef de l’opposition, il continue d’incorporer ses principes personnels dans sa vie politique – affirmant ouvertement qu’il ne pourrait pas appuyer sur le bouton nucléaire et plaidant fermement en faveur d’une réorientation des priorités – afin de réduire les dépenses militaires et les reconduire vers la santé, le bien-être et l’éducation. »

Le Conseil japonais ‘All Okinawa contre la nouvelle base de Henoko’ a été reconnu pour son engagement à fermer la base aérienne marine Futemna et son opposition à la construction d’une autre base militaire à Henoko. Le groupe a reçu son prix à Barcelone fin novembre 2017.

Chomsky a été reconnu pour ses décennies d’efforts pour soutenir la paix, sa position anti-impérialiste et sa critique de la politique étrangère militaire américaine. L’année prochaine, il recevra son prix aux États-Unis.