Bolivie : Evo Morales supprimera le visa pour les Etats-uniens si Trump fait la même chose

03.07.2017 - Rédaction France

Bolivie : Evo Morales supprimera le visa pour les Etats-uniens si Trump fait la même chose
"Pour un monde sans murs. Vers une citoyenneté universelle". (Image de Ricardo Gómez García/Pressenza)

Le président de la Bolivie, Evo Morales, a affirmé qu’il est prêt à supprimer le visa pour les Etats-uniens en vigueur depuis 2007 si les Etats-Unis font la même chose avec les Boliviens.

« Ce matin, j’ai appris que l’ambassade des Etats-Unis demande à l’Etat Plurinational de Bolivie de supprimer le visa pour les Nord-américains qui entrent en Bolivie. Je veux dire publiquement, il n’y a aucun problème mais à condition que ce soit réciproque, » a déclaré le Président.

« Nous, nous supprimons le visa pour les Nord-américains et eux, ils suppriment aussi les visas pour les Boliviens, » a-t-il ajouté.

C’est ce que Morales a répondu au chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis en Bolivie, Peter Brennan, qui a évoqué ce sujet lors d’une manifestation organisée pour la fête nationale du 4 juillet à Santa Cruz (est).

« Cela augmenterait certainement le développement du tourisme en Bolivie de façon considérable : supprimer l’obligation de demander un visa pour les citoyens des Etats-Unis. Réduire la réthorique contre les Etats-Unis et les États-uniens serait aussi une aide, » a dit Brennan, selon le journal El Deber.

Depuis janvier 2007, les Etats-uniens qui souhaitent entrer en Bolivie comme touristes doivent demander un visa qui coûte 160 dollars pour pouvoir rester jusqu’à 90 jours en 1 an.

Le Gouvernement bolivien a expliqué à ce moment-là que sa décision d’exiger un visa était une « mesure de rétorsion » puisque les Boliviens  avaientaussi besoin de ce document pour pouvoir entrer aux Etats-Unis.

Au début de l’année, le consul des Etats-Unis à La Paz, Kimberly Atkinson, a dit qu’en 2016, seulement 30.000 Etats-uniens ont visité la Bolivie en tant que touristes alors qu’avant 2007, ils étaient plus de 200 000, ce qui représente une baisse de 85% en 10 ans.

Morales a insisté aujourd’hui sur le fait que son pays, « maintenant » a « une dignité » et « une souveraineté » et ne peut « être l’objet d’aucun chantage. »

« Je comprends la demande de l’ambassade des Etats-Unis mais qu’ils nous comprennent aussi, » a dit le Président et il a ajouté que si la mesure était réciproque, « elle nous profiterait à tous. »

La Bolivie et les Etats-Unis n’ont plus d’ambassadeurs depuis septembre 2008 quand  Morales a expulsé l’ambassadeur Philip Goldberg après l’avoir accusé de conspirer contre son gouvernement.

Les Etats-Unis ont nié ces accusations et répliqué en expulsant l’ambassadeur bolivien à Washington, Gustavo Guzmán.

La réinstallation d’ambassadeurs n ‘a pas été possible bien que les deux pays aient signé fin 2011 un accord pour avancer dans la normalisation des relations bilatérales.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2017/06/30/morales-dice-que-eliminara-visado-para-estadounidenses-si-hay-reciprocidad/#.WVdI1TPpMRE

Catégories: Amérique du Nord, Amérique du Sud, International, Relations internationales
Tags: ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.