Le théâtre comme moyen de sensibilisation contre l’immigration clandestine. Une initiative à la faveur d’un festival dénommé « Journées théâtrales Guimba national » du nom d’un célèbre comédien du Mali.

Sur le plancher du palais de la culture de Bamako se succèdent des troupes venues de toutes les régions du Mali. Les journées théâtrales ainsi lancées sont une initiative du plus célèbre des comédiens maliens du moment Habib Dembélé dit Guimba national.

L’ambiance est détendue même si le sujet traité est grave, l’immigration clandestine avec son cortège de malheur.

Que l’on en rit, que cela fasse méditer ou pleurer…

L’objectif pour les organisateurs est de sensibiliser à travers le théâtre, sans doute un des meilleurs moyens d’atteindre le public malien, si l’on en croit Cheick Oumar Sissoko, cinéaste et ancien ministre de la culture du Mali.

Au menu des journées des prestations artistiques, mais aussi des séances de formation, le plus important pour Djibril Ballo, metteur en scène de la troupe de Sikasso étant le brassage entre des acteurs venus de différentes régions du Mali.

Cliquez sur l’image pour écouter le reportage de Yaya Konaté.

L’article original est accessible ici