A l’occasion de la visite à Rome du président des Etats‑Unis Donald Trump, le 23 mai dernier, plusieurs dizaines d’Étasuniens vivant en Italie ont organisé un sit-in sur la Piazza Bologna, pour protester contre les politiques de la Maison Blanche, 100 jours après son élection en tant que président.

La manifestation était organisée par American Expats for Positive Change (AEPC Italie) et Women’s March Rome.

Lors de la manifestation, de nombreux panneaux et pancartes ont été exposés pendant plusieurs heures, en même temps que les participants entonnaient sans relâche chansons folkloriques et slogans montrant ainsi leur désaccord à propos des politiques de Trump.

Les expatriés étasuniens voulaient exprimer clairement la honte et le malaise vis-à-vis des politiques poursuivis par Donald Trump contre la diversité, l’environnement et les droits humains. Ces expatriés, comme ils l’ont répété à plusieurs reprises, jugent ce président incompétent et souhaiteraient qu’il abandonne ses fonctions.

Très symboliquement, le sit-in a fini avec la chanson « Imagine » de John Lennon.

Ce matin, des manifestants pacifiques ont été arrêtés par la police au Vatican. « Nous avons été arrêtés et placés en détention pendant une demi-heure par la police italienne », a déclaré l’un d’entre eux. « Ils ont confisqué nos tracts avec le message « Construisons des ponts, pas des murs » et une citation du pape. On nous a dit que « les manifestations matérielles, même indirectes, contre Trump ont été interdites à Rome, et ce, jusqu’à son départ de la ville ! »

Ci-dessous la vidéo et les photos réalisées sur la Piazza Bologna par Dario Lo Scalzo